Code de la famille : La satisfaction de Boucetta

Dans une déclaration à la Radio nationale (RTM), diffusée mercredi, M’hamed Boucetta, le président de la Commission consultative royale chargée de la révision de la Moudawana, a indiqué que le projet de loi portant sur le code de la famille, soumis par SM le Roi aux deux Chambres du parlement et adoptée par celles-ci, est « une oeuvre très importante dans le cadre du projet sociétal conduit au Maroc ». Il a noté que cette loi ne s’est pas limitée à traiter les questions relatives à la famille, mais a également cerné d’autres questions sociales de grande importance, en tenant compte des évolutions que connaît le monde contemporain. Il a insisté sur le fait que « le Code de la famille s’inscrit en conformité avec les Hautes orientations royales visant à appréhender ces questions dans leur vrai contexte, celui de la religion islamique, en prenant en considération les changements que connaît le monde et qui reflètent une image valorisante pour la femme et l’enfant ». M. Boucetta a souligné que SM le Roi a tenu à soumettre le projet de code de la famille au Parlement, partant du souci d’associer les parlementaires à l’élaboration « d’oeuvres de grande envergure touchant la société dans son ensemble », faisant remarquer que le projet a fait l’objet de débats féconds, qui ont permis l’introduction d’amendements pertinents, avant son adoption. Le président de la Commission consultative royale chargée de la révision de la Moudawana a conclu que l’implication des représentants de la nation dans le traitement des questions importantes intéressant toutes les couches sociales confirme clairement les choix démocratiques opérés par le Maroc, en tant que « voie pertinente, saine et irréversible ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *