Code de la route : Baisse de 26% des accidents de la circulation

L’entrée en vigueur, depuis un mois, du nouveau Code de la route a permis de faire baisser d’une manière «sensible» les accidents de la circulation, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab. S’exprimant lors d’un point de presse sur le bilan des accidents de la circulation, après un mois de l’entrée en vigueur du nouveau Code de la route, M. Ghellab a fait savoir que 4.710 accidents de la circulation ont été enregistrés en octobre 2010, soit une baisse de 26,60 % par rapport au même mois de l’année 2009. Ces résultats «positifs», a-t-il dit, confirment que ce nouveau code est un «outil efficace» dans la lutte contre les accidents de la circulation routière et confortent la stratégie de sécurité routière axée sur le changement de comportement des usagers de la route et l’incitation à l’adoption d’une conduite responsable. Soulignant cette tendance à la baisse des accidents de la circulation, M. Ghellab a relevé que 184 accidents mortels ont été enregistrés durant cette période, soit une baisse de 39,87 % par rapport au même mois de l’année dernière, au moment où les accidents de circulation non mortels (4.526) ont connu également une baisse de 25,94%. De même, le nombre de tués (204) a reculé de 40,35 % en octobre par rapport à octobre 2009 et ceux de blessés graves et légers ont connu une baisse respective de 23,60  et de 28,44%. Evoquant les accidents de la circulation enregistrées par les éléments de la Gendarmerie royale en rase campagne (1.227), le ministre a noté qu’ils représentent une baisse de 30,20%, dont 112 accidents mortels (-45,10%), 1115 accidents non mortels (-28,25 %), 128 tués (45,99%), 584 blessés graves (-25,42 %) et 1570 blessés légers (-34,69%). Le nombre d’accidents dans le milieu urbain a également enregistré une baisse de 25,24%. Sur les 3483 accidents constatés durant cette période, 72 étaient mortels (-29,41%), faisant 251 blessés graves et 164 autres légers. Le ministre a également noté que 84.279 procès-verbaux d’infraction ont été dressés, dont les amendes transactionnelles et forfaitaires représentent 85%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *