Collecte des déchets ménagers à Rabat

Les communes urbaines de Rabat-Hassan, Youssoufia et Yakoub El Mansour à Rabat vont déléguer la gestion de ramassage d’ordures, d’élimination de points noirs et de déchets verts à des sociétés privées étrangères. Quatre sociétés internationales sont en lice. Il s’agit de la société espagnole «Tec-Med», des groupements Maroco-français «Sos Nicolin» et «Segedema» et du groupement français «Vivendi».
Sans coordination préalable, les conseils élus des trois communes ont retenu les mêmes sociétés, après examen par chaque commune de leur dossier administratif et technique. Le groupement «Vivendi» a été retenu uniquement par le conseil municipal de Rabat-Hassan.
Pour obtenir la concession de ce secteur social dans la capitale, plusieurs sociétés ont déposé leur dossier administratif et technique. Certaines ont décidé de se retirer après avoir effectué des visites de prospection dans des quartiers populaires, notamment Youssoufia et Yakoub El Mansour, alors que d’autres sociétés ont été écartées en raison de l’inconsistance de leur dossier administratif et technique.
La société espagnole «Tec-Med» qui est active dans ce domaine dans plusieurs villes d’Espagne, notamment à Madrid et Barcelone, ainsi que dans certaines cités portugaises, a proposé un montant de près de 23 millions de dirhams et un projet qui comprend des clauses répondant aux critères techniques normatifs, pour le secteur dépendant de la commune de Youssoufia (80 km2). Selon des sources préfectorales à Rabat, le ramassage d’ordures dans cette commune pourrait être remporté par «Tec-Med».
Ces sources ont également estimé que «Vivendi » pourrait avoir la concession de gestion de ce secteur dans la commune de Rabat-Hassan (près de 14 km2), soulignant que le montant du marché, objet de discussion encore entre les deux parties, pourrait dépasser 33 millions de dirhams. La commune de Yakoub El Mansour (22 km2) pourrait confier le marché en question à «Sos Nicolin» pour un montant n’excédant pas 19 millions dirhams.
Dans ce cadre, il convient de rappeler qu’avec la concession de la collecte des déchets ménagers des communes précitées, dont la mise en oeuvre est prévue prochainement, selon une source informée, ce secteur sera sous gestion du privé dans toute la capitale. Un accord dans ce sens avait été signé, en mars dernier, par la commune Agdal Ryad et la société Segedema, en vertu duquel celle-ci se charge du ramassage de déchets ménagers, du nettoyage d’avenues et de rues dans le territoire de cette commune.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *