Collège El Mohammedia, le seul à être doté d’un club de l’entreprise à Beni Mellal

Collège El Mohammedia, le seul à être doté d’un club de l’entreprise à Beni Mellal

Situé non loin des quartiers Ben Addi, Khouribga et Bab Ftouh, le collège El Mohammedia recèle une histoire enracinée dans la nuit des temps. Cet établissement scolaire mixte, qui était une annexe de l’école primaire El Mohammedia, est l’un des plus anciens de la ville de Beni Mellal. Et c’est à partir du 1er octobre 1957 que ce collège a connu les premières inscriptions d’environ 180 élèves dont 20 filles. Jusqu’en 1978, le collège se distinguait par l’enseignement des matières scientifiques, des disciplines sociales et de la philosophie en langue arabe au niveau secondaire et collégial. En général, ce sont les enfants d’anciens résistants résidant à Beni Mellal qui recevaient cet enseignement. Au fait, cet établissement scolaire accueillait un grand nombre d’élèves qui avaient été exclus des établissements publics. Au titre de l’année scolaire 2010-2011, le nombre d’élèves au collège El Mohammedia se chiffre à 794 dont 408 filles. Les professeurs et le corps administratif sont au nombre de 52 dont 17 femmes. Par ailleurs, cet établissement historique a participé à un grand nombre d’activités culturelles aux niveaux local, régional et national. Dans ce cadre, le collège a remporté le Premier prix national à l’occasion de la célébration du 1200ème anniversaire de la fondation de la ville de Fès. De surcroît, des clubs pédagogiques ont été créés pour inciter et encourager les apprenants à aller de l’avant. Ces clubs ont vu le jour grâce aux efforts considérables déployés par les corps enseignant et administratif dans le domaine culturel. Il est à signaler que le collège El Mohammedia est le seul établissement scolaire qui abrite un club de l’entreprise. Cette institution permet d’encourager la création des élèves dans différents domaines. D’ailleurs, un grand nombre d’objets fabriqués par les élèves ont été exposés lors des différentes manifestations culturelles organisées, entre autres, par la délégation du ministère de l’Education nationale de Beni Mellal, d’Azilal ou de Fquih Ben Salah. «C’est grâce aux initiatives louables de tous les professeurs et de l’administration que ce Club de l’entreprise a vu le jour. Notre établissement voudrait nous initier à la création d’entreprises à partir du niveau collégial. Ce qui nous permettra d’acquérir un grand nombre d’expériences grâce à l’aide appréciable de nos enseignants», a affirmé Ahmed, un élève du collège. En ce qui concerne les taux de réussite réalisés par les élèves à différents niveaux scolaires, ils sont satisfaisants. «Cet établissement scolaire est un patrimoine culturel et historique. Aussi, a-t-il été décidé de procéder, prochainement, à sa mise à niveau et à son aménagement. En tant qu’ancien élève de cet établissement, je souhaite réunir les anciens élèves de ce collège et donner naissance à une association qui les regroupera. J’espère que cette association participera à la préservation de cette histoire culturelle et de cet édifice scolaire qui a formé un grand nombre de cadres connus sur le plan régional et national», a déclaré Abdelmjid Salème, directeur du Collège El Mohammedia. Selon lui, ce collège est une étape historique de notre enseignement-apprentissage des années cinquante. De surcroît, c’était grâce aux contributions des bienfaiteurs et des résistants que ce collège a été construit à l’époque.


 Jouer aux échecs
Après une longue journée de travail à l’école, l’enfant a besoin de s’épanouir. Cet épanouissement peut être réussi s’il combine les caractères ludique et éducatif. Outre le besoin d’épanouissement, les capacités de concentration de l’enfant peuvent être amoindries à cause de la fatigue. C’est pourquoi, le jeu d’échecs a la vertu de développer sa concentration et de lui procurer un plaisir. En tant que jeu de stratégie opposant deux personnes sur un échiquier, le jeu d’échecs permet de développer la concentration, la mémoire et la capacité de raisonnement de l’enfant. En effet, dès que les règles de base du jeu sont inculquées à l’enfant, celui-ci réussit à développer son intelligence et déplace aisément les pièces sur l’échiquier quelles que soient les situations. Au fil du temps, le jeu d’échecs crée un impact sur les capacités de concentration de l’enfant pour réaliser les résultats escomptés à l’école. En outre, le jeu d’échecs procure la sérénité et la patience à tout être humain. En effet, on ne peut gagner une partie d’échecs facilement. Pour ce faire, il faut être posé afin de mieux anticiper la stratégie de son adversaire. Parallèlement, en jouant aux échecs, l’élève développe le goût de l’effort. C’est ainsi qu’il mesure l’importance de cet effort pour accomplir ses tâches à terme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *