Colloque : M. Planas appelle à l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

Colloque : M. Planas appelle à l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

L’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Luis Planas, a exprimé, mardi soir à Barcelone, l’espoir de voir s’ouvrir les frontières entre l’Algérie et le Maroc. Le diplomate espagnol a souligné, au cours d’un colloque sur «La situation actuelle du Maroc et les perspectives d’avenir», les conséquences néfastes de cette fermeture sur des dizaines de milliers de familles des deux pays. Il a, de même, exprimé, lors de cette rencontre organisée par l’Institut des études internationales de Barcelone, en collaboration avec le programme du département international du ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, son souhait que les pays du Maghreb arabe puissent parvenir à une véritable intégration dans l’intérêt des peuples de la région.
Pour rappel, le Maroc avait lancé un appel à l’Algérie pour l’ouverture des frontières. Simplement, cet appel sincère et fraternel n’a pas été accueilli favorablement par Alger. Cette dernière avait argué que l’ouverture des frontières devait être examinée dans le cadre global de l’intégration maghrébine, soutenant qu’elle était pour un Maghreb où il n’y aurait pas de gagnants et de perdants. Une position qui a montré, à la face du monde, que l’Algérie, par-delà son acharnement à contrarier les intérêts du Royaume, n’est pas prête, du moins pour le moment, à participer à l’édification maghrébine. M. Planas a, d’autre part, souligné que les relations maroco-espagnoles ne sont en aucun cas des «relations conjoncturelles.
Au contraire, a-t-il précisé, elles tirent leur fondement de l’histoire commune et de la proximité géographique. Il a rappelé, à cet égard, que les relations entre les deux pays ont connu, au cours de ces quatre dernières années, un important développement, ce qui a contribué au renforcement des relations économiques et financières, illustré par la hausse sans cesse croissante des échanges commerciaux qui ont atteint 5 milliards d’euros, faisant de l’Espagne le 2ème partenaire du Maroc dans le domaine de l’import-export. Il a également souligné que le Maroc est le 2ème partenaire de l’Espagne, hors Union européenne, après les Etats-Unis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *