Colza : L’huile au mille vertus

Colza : L’huile au mille vertus

Au cours de ces dernières années, le nombre de personnes souffrant de problèmes cardio-vasculaires  n’a cessé d’augmenter. Il faut dire qu’à travers le monde, ce type de maladies arrive en tête des causes de mortalité. Tout en tirant la sonnette d’alarme, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) précise que 30% des maladies cardio-vasculaires  seraient évitées grâce à une bonne alimentation. En fait, des recherches scientifiques ont démontré que les acides gras Oméga 3 ont un effet cardio-protecteur. D’ailleurs, la faible incidence des maladies cardio-vasculaires  des populations esquimaudes du Groenland, au Danemark, a un lien étroit avec leur mode de consommation riche en Oméga 3, selon des scientifiques. C’est ainsi que les nutritionnistes recommandent d’augmenter les apports quotidiens en aliments contenant ces matières grasses dites «essentielles». Il faut noter que ce type d’acides gras doit son nom à une classification chimique et qu’il a été mis dans la catégorie des «essentiels», en raison de l’incapacité du corps humain à le synthétiser. «Les Oméga 3 figurent parmi les graisses que notre corps ne fabrique pas. C’est pour cela qu’il faut apporter ces graisses à notre organisme à travers une alimentation riche en ces substances», a expliqué le Pr. Jean-Michel Lecerf de l’institut Pasteur de Lille, lors d’un symposium sur «La nutrition et la prévention cardiovasculaire» organisé récemment par la Société marocaine d’athérosclérose.
En raison des bienfaits des Oméga 3, certains les appellent désormais «les acides gras santé». L’apport journalier a été fixé, au maximum, par les nutritionnistes à un gramme. Les aliments riches en Oméga 3 sont essentiellement les huiles végétales (Colza, noix, soja et germe de blé), la viande d’animaux ayant consommé, d’une façon particulière, du Colza et le poisson, notamment la sardine, le saumon et le thon.
L’autre grande source d’Oméga 3 est l’huile de lin. Il se trouve en fait que ce type d’huile est difficile à garder durant de longues périodes. Elle est même interdite de consommation en France. Au Maroc, la faible consommation d’huile riche en Oméga 3 est due, en premier lieu, à une connaissance insuffisante des vertus de ces substances. Mais, tout dernièrement, des personnes sensibles à la question veillent à ce que des Oméga 3 soient inscrits sur leurs menus quotidiens. Une manière de manger sain et surtout d’éviter des maladies cardio-vasculaires .

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *