Comment peut-on entretenir le désir dans le couple ?

Comment peut-on entretenir le désir dans le couple ?

Très amoureux, l’un de l’autre, vous avez décidé de vous marier et de vivre ensemble jusqu’à ce que la mort vous sépare. Durant les premières années de mariage, vous vivez un véritable conte de fées. Entre dîner romantique, soirée coquine et petits mots tendres, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer. Mais voilà, au fil du temps, les disputes sont de plus en plus fréquentes et les câlins de plus en plus rares. Les contraintes du quotidien, les enfants, le travail, la belle famille font que vous êtes épuisés en fin de soirée et que vous n’accordez plus de temps à votre intimité. La routine prend le dessus et tue votre couple. Conséquence : le désir charnel diminue. Selon le psychologue clinicien et psychothérapeute Aboubakr Harakat, la baisse du désir au sein du couple est inéluctable. «La flamme ardente au sein d’un couple ne dure pas indéfiniment. Il y a des creux de vague du désir de temps à autre. Mais il ne faut surtout pas sombrer dans ce creux et y passer toute la vie», affirme Dr Harakat. Qu’est-ce qui explique cette situation ? «En dépit du besoin de sauvegarder l’amour au sein d’un couple, la perception de l’autre change ainsi que le désir. Plus le couple est constitué depuis longtemps, plus le désir érotique et sensuel s’estompe. Cela peut-être dû au changement biologique et hormonal ou à d‘autres circonstances tels que l’accouchement, le départ des enfants pour des études à l’étranger, des difficultés conjugales, la routine», explique Dr Harakat. A ce sujet, le Dr Mustapha Rassi, sexologue précise que «la recherche scientifique est très limitée et dispose de très peu de moyen pour mesurer le désir et l’attraction sexuelle au sein du couple. Mais la plupart des études révèlent que le désir sexuel au sein du  couple s’atténue avec le temps. Plus le couple évolue dans la durée, plus le désir diminue. Le désir possède des parties obscures et des propriétés complexes non encore élucidées par la science. La diminution du désir, appelée également «désir sexuel hypoactif», constitue la bête noire pour nous les sexologues». Alors que peut-on faire pour entretenir le désir dans son couple ? Pour le psychiatre Omar Battas, la communication au sein du couple est primordiale. «Communiquer constitue un premier pas pour faire face à la routine qui s’installe». Avoir de vrais dialogues ne se résume pas à décider du menu du jour ou de la couleur du mur à peindre mais à consacrer des petits moments à deux pour discuter de choses sérieuses. «Il faut positiver la vie conjugale malgré les pressions. Autrement dit, relativiser les aléas et les épreuves de la vie», souligne Dr Battas. Et de poursuivre «Pour lutter contre la monotonie, il faut revoir son mode de vie c’est-à-dire aller au restaurant ou au cinéma, voyager et surtout exprimer ses sentiments lorsque l’occasion se présente». Même son de cloche pour le Dr Harakat. «Encore faut-il se rendre compte que la routine existe effectivement, pour déployer par la suite des efforts qui seront en mesure de surmonter cette mauvaise phase. Voyager ou tout simplement changer de décor en allant dans un hôtel au sein de la même ville constitue des moyens pour lutter contre le quotidien. Il faut se laisser surprendre : l’effet de surprise peut se manifester à travers des gestes ou des accoutrements fantaisistes». Créer l’intimité et la proximité est une chose importante au sein du  couple, c’est ce que recommande Dr Rassi particulièrement aux hommes. «Ces derniers doivent essayer de sortir leurs épouses du quotidien et retrouver cette intimité indispensable pour ranimer le désir. Il est important que la femme mette en valeur sa féminité et l’homme sa masculinité», souligne le sexologue avant de conclure qu’ il est indispensable de gérer les conflits. «Je dis souvent à mes patients en schématisant que la sexualité est une fleur, sa santé et son équilibre dépendent de ses pétales. Ces dernières sont la santé physique, psychique, la relation avec sa femme, le contexte économique et professionnel… N’importe quel pétale influe sur le désir», note t-il.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *