Comment prendre en charge un cancéreux

Organisée par la clinique Maelainin, cette rencontre ambitionne d’examiner plusieurs sujets relatifs aux maladies cancéreuses, notamment la prise en charge des patients, la formation continue des spécialistes en la matière, ainsi que les nouvelles techniques utilisées dans le traitement des cancers, a déclaré à la MAP, Dr. Maelainin Fouad Mustapha, médecin directeur, spécialiste  en médecine interne.
Cette rencontre, qui se poursuivra samedi intervient dans une conjoncture marquée par la prévalence de cette pathologie au niveau de la région Souss-Massa-Draa, en particulier, et du Maroc, en général, a-t-il dit, notant que la lutte contre le cancer nécessite la conjugaison des efforts des praticiens, des oncologues, mais aussi des spécialistes technico-médicaux. Concernant les infrastructures dont dispose le Maroc, Dr Maelainin a indiqué que le royaume disposait de deux centres publics d’oncologie, soulignant que trois autres centres privés dotés de moyens techniques modernes seront créés prochainement au niveau du pôle Rabat-Casablanca. D’autres régions verront également l’ouverture de centres publics d’oncologie, à savoir Oujda, Al Hoceima, Fès et Marrakech, en vue d’épargner aux malades l’effort et les frais de déplacement et leur permettre une bonne insertion au traitement, a-t-il poursuivi.
Au niveau de la région de Souss-Massa Draa, l’ouverture prochaine d’un centre radiothérapie à l’hôpital Hassan II assurera la prise en charge des malades cancéreux, sachant que la clinique Maelainin se charge du premier volet chimiothérapique. Relevant le coût élevé du traitement, il a formé le voeu de voir l’adoption de l’assurance maladie obligatoire contribuer à l’allègement des charges des malades et mis l’accent sur le fait qu’un traitement précoce signifie un grand pourcentage de guérison et un coût moindre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *