Communauté marocaine à l’étranger : Appel à l’adoption d’une loi garantissant la représentativité au Parlement

Communauté marocaine à l’étranger : Appel à l’adoption d’une loi garantissant la représentativité au Parlement

Pour assurer leur participation au processus démocratique en cours, plusieurs organisations, associations et personnalités actives au sein de la communauté marocaine résidant à l’étranger ont appelé à l’adoption d’une loi réglementaire garantissant la représentativité des MRE au Parlement. Dans un mémorandum signé par des représentants de partis politiques à l’étranger et par le Collectif des associations démocratiques marocaines en Europe pour une citoyenneté effective ici et là-bas, ces acteurs ont également appelé au «respect de la volonté royale, exprimée lors du discours du 20 août 2011, qui est en harmonie avec la volonté des citoyens marocains résidant à l’étranger et qui vise à assurer une mise en œuvre effective des dispositions de la nouvelle Constitution». A cette occasion, la communauté marocaine à l’étranger recommande, dans son mémorandum, de faire des élections une opération visant à enraciner les valeurs de la société moderniste et démocratique et à renforcer ses structures. Parallèlement, les MRE recommandent aux acteurs d’adopter des positions claires à leur égard concernant la participation politique. En effet, cette communauté a mené un combat de longue haleine pour un pays d’origine indépendant, moderniste et démocratique. Les MRE ont, en outre, insisté sur l’obligation de respecter rigoureusement les dispositions de la nouvelle Constitution qui permettent aux MRE de jouir de tous leurs droits y compris les droits politiques. Chose qui a été exprimée par les MRE à travers leur contribution aux programmes de développement et des ateliers de réflexion pour ouvrir des perspectives démocratiques prometteuses et fonder un Etat de droit moderne. Cette volonté a été également exprimée dans les mémorandums et les documents présentés à la Commission consultative de révision de la Constitution outre des lettres ouvertes à un nombre de ministres et de partis politiques entre autres. La communauté marocaine à l’étranger estime, de surcroît, que la mise en œuvre de la participation politique à travers la révision de la loi organique des élections et la consultation entre les partis politiques et le ministère de l’intérieur est une opportunité précieuse, notamment en ce qui concerne les formes de candidature et modes de scrutin. A cet effet, les MRE ont plaidé pour l’intégration des Marocains du monde dans la liste nationale ou à travers la création d’une liste spéciale en donnant la possibilité aux MRE pour être électeurs et éligibles depuis leurs lieux de résidence, et faire du vote par procuration une exception et non un principe. A leurs yeux, le vote par procuration pourrait constituer une opportunité pour ceux qui entravent les chantiers de réformes menés au Maroc. Chose qui pourrait brouiller la volonté des électeurs. Par l’occasion, les MRE réitèrent la mobilisation des forces vives et aspirant à un pays moderniste et démocratique autour de ces revendications, y compris les acteurs politiques et civils, ainsi que les institutions et instances partisanes et civiles, voire des personnalités nationales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *