Complexe sidérurgique d’ArcelorMittal d’Annaba : le syndicat d’entreprise lance une grève illimitée

Complexe sidérurgique d’ArcelorMittal d’Annaba : le syndicat d’entreprise lance une grève illimitée

Le Complexe sidérurgique d’ArcelorMittal d’Annaba, dans l’Est de l’Algérie, était toujours paralysé, mercredi matin, par une grève illimitée lancée, mardi, par le syndicat d’entreprise qui proteste contre la fermeture envisagée de la cokerie, a indiqué une source syndicale. «Le Complexe est toujours paralysé, tout comme les points de vente et de distribution dans tout le pays ainsi que le port d’Annaba où transitent les produits importés et exportés», a affirmé à l’AFP le secrétaire général du syndicat Smaïn Kouadria. Les 7.200 employés du Complexe d’El Hadjar près d’Annaba (600 km à l’Est d’Alger), qui a produit 750.000 tonnes d’acier en 2009, ont reçu le soutien de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) à laquelle est affilié le syndicat d’entreprise. Les sidérurgistes protestent contre la fermeture de la cokerie, employant 320 salariés, dont la rénovation coûterait 40 millions de dollars, selon des experts nommés après la mise à l’arrêt de cette unité en octobre dernier. La direction avait alors estimé que des expertises sur l’état de la cokerie, vieille de 30 ans, étaient nécessaires en raison de sa vétusté et des dangers qu’elle présentait au niveau de la sécurité et de l’environnement.
«Le syndicat rejette la fermeture de cette cokerie, qui est un élément indispensable dans le processus de notre production. Nous refusons qu’ ArcelorMittal écoule chez nous l’énorme stock de coke qu’il possède dans ses usines d’Europe de l’Est principalement, nous ne voulons pas dépendre de l’importation de ce coke par bateaux», a ajouté M. Kouadria. Pour le responsable syndical, l’Etat algérien, qui détient toujours 30% du capital du complexe d’El Hadjar, société de droit algérien, doit mettre en place un système de protection de la production nationale d’acier, à travers des incitations fiscales favorables et des prêts bonifiés par exemple. «La direction du Complexe a récemment présenté un plan d’investissement de 200 millions de dollars entre 2010 et 2014 qui ne tient pas compte de la rénovation de la cokerie», a souligné M. Kouadria. Celui-ci a affirmé qu’aucune réunion avec la direction, qui était injoignable mercredi matin, n’aurait lieu ce jour.
L’usine d’El-Hadjar, filiale du géant mondial de l’acier ArcelorMittal, est une ancienne propriété de l’État algérien rachetée à 70% en octobre 2001 par l’Indien Ispat, une entreprise du groupe Mittal. La région d’Annaba est richement arrosée (650 à 1000 mm/an), sa température moyenne est de 18°C. Elle possède un lac, le Fezzara qui couvre 6.600 ha et l’oued Seybouse, long de 255 km, y trouve son embouchure. Elle est organisée administrativement en 12 communes et 6 daïrate (sous préfectures) : Annaba , Seraïdi, El-Bouni, El-Hadjar,Sidi Ammar, Ain Berda, Cheurfa, El-Eulma, Berrahal, Oued El-Aneb, Tréat, Chetaïbi. Elle abrite près de 585.000 habitants, soit 415 hab/km². Quant à l’industrie privée, elle se concentre notamment dans l’agroalimentaire, la transformation métallique, le bois et ses dérivés, les B.T.P.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *