Concertations autour du projet de réforme

Concertations autour du projet de réforme

Le Premier ministre, Abbas El Fassi a présidé, vendredi, une réunion de la commission interministérielle chargée de l’élaboration du projet de réforme de la justice.
Au début de cette réunion, M. El Fassi a souligné le ferme engagement du gouvernement à mener à bien le chantier de la réforme globale et profonde de la justice, en tant que priorité fondamentale du programme gouvernemental, conformément aux Hautes orientations royales, indique un communiqué de la Primature.
Par la suite, les membres de la commission ont suivi un exposé du ministre de la Justice, Abdelouahed Radi, sur les principaux axes du projet du plan d’action de son département pour la réforme de la justice. M. Radi a exprimé à cette occasion sa fierté de la confiance placée en lui par SM le Roi Mohammed VI qui lui a confié ce chantier vital de bonne gouvernance. Le ministre a également présenté une évaluation des moyens matériels et humains, et des mécanismes institutionnels, législatifs et organisationnels nécessaires à sa promotion dans le cadre d’un système juridique et judiciaire développé, proposant dans ce sens une vision pour une feuille de route harmonieuse qui compte parmi ses composantes l’amélioration des conditions sociales de la famille de la justice et des fonctionnaires du ministère de la Justice, outre l’adoption de mesures d’accompagnement pour l’appui de la réforme escomptée.
L’exposé du ministre a été suivi d’un débat fructueux des membres de la commission qui ont salué son contenu et exprimé leur disposition à se mobiliser pour relever ce défi. Ils ont également formulé des propositions pertinentes à même d’enrichir ce projet, ajoute le communiqué.
La commission a adopté les propositions du ministre de la Justice relatives à la mise en place d’un calendrier de concertations élargies concernant la vision proposée pour la réforme profonde de la justice avec les différents intervenants compétents, conformément à l’approche participative intégrée que SM le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse d’adopter dans le traitement des grandes questions nationales et des réformes structurelles, à leur tête le chantier vital de la justice.
Dans ce sens, Abdelouahed Radi adressera, à partir de vendredi, des correspondances à tous les partenaires concernés par la réforme, dans la perspective d’entamer les concertations vers la mi-avril.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *