Conférence à Marrakech sur le plan sectoriel de riposte à une pandémie

«Présentation du plan sectoriel de riposte à une pandémie de la grippe A/ H1N1» a été le thème central d’une conférence scientifique organisée, mercredi à Marrakech, à l’initiative de la Faculté des sciences Semlalia relevant de l’Université Cadi Ayyad (UCAM). Animée par le professeur Hicham Nejmi, chef de service des Urgences au CHU Mohammed VI de Marrakech, cette conférence a été l’occasion pour mettre l’accent sur cette pandémie classée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) «urgence de santé publique de portée internationale» , à travers la présentation de sa définition, ses symptômes, sa transmission ainsi que les moyens de sa prévention. Concernant la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, M. Nejmi a fait savoir qu’il a été convenu en cas d’apparition de la pandémie A/H1N1 de transférer les cas nécessitant une prise en charge aux hôpitaux Ibn Zohr (250 lits) et Al Antaki (100 lits). Et de poursuivre que les cas graves, en particulier les femmes enceintes et les enfants nécessitant des soins intensifs, seront acheminés vers le CHU, via l’hôpital Ibn Toufaïl (10 lits pour la réanimation et 15 lits pour les soins intensifs), ou encore l’hôpital de la mère et de l’enfant (13 lits pour la réanimation et 6 lits pour les soins intensifs au profit des enfants). En application des directives du ministère de la Santé, ajoute le professeur Nejmi, il y aura deux circuits pour l’accueil des patients aux différents services des urgences des hôpitaux de la ville, dont un espace de diagnostic et d’isolement et un autre pavillon pour les personnes suivant un traitement contre cette pandémie. Il a été procédé également à la création de comités spécialisés au niveau de la direction régionale de la Santé et du CHU Mohammed VI, outre des comités de vigilance qui oeuvrent en parfaite concertation et mènent des campagnes de sensibilisation auprès des enfants et des étudiants au sein des écoles et des universités.
Pour ce qui est du vaccin contre la grippe A/H1N1, il sera disponible à compter de novembre prochain et concernera dans une première phase le personnel sanitaire, qui se veut le plus vulnérable à la contamination par ce virus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *