Conférence en hommage à Abdellah El Ayachi

Dans une allocution prononcée à l’occasion des événements de janvier 1944, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdellah a indiqué que M. El Ayachi demeure l’une des grandes figures du militantisme national pour l’indépendance et un « leader hors pair ». Le ministre a également mis l’accent sur la contribution de M. El Ayachi à la mise en place des fondements de la presse nationale, ajoutant qu’il figure parmi les premiers instigateurs d’une presse nationale libre et démocratique au Maroc et des défenseurs du pluralisme et du respect de la déontologie. De son côté, Le Haut Commissaire aux anciens Résistants et anciens Membres de l’Armée de Libération, M. Mustapha El Ktiri a affirmé que cette conférence témoigne de l’estime et de la considération réservés aux hommes de la résistance et de la lutte pour l’indépendance, soulignant par la même occasion la contribution de ce genre de manifestations à la préservation de la mémoire nationale et à la sensibilisation des générations futures à la glorieuse histoire de leur patrie. Pour sa part, le président de l’Association « Ribat Al Fath » pour le développement durable, Abdelkrim Bennani, a souligné la signification particulière que revêt cette initiative et passé en revue les grandes lignes de la pensée, du militantisme et des valeurs que défend M. El Ayachi qui reste l’un des témoins des événements ayant marqué la ville de Rabat le 29 janvier 1944. Né à Rabat en 1923, M. El Ayachi a intégré le mouvement nationaliste dès les années quarante du siècle dernier et contribué à la constitution du « Comité de l’action nationale ». Ce militant de la première heure a participé aux manifestations de janvier 1944, suite à l’arrestation par les autorités coloniales de membres du mouvement national. Abdellah El Ayachi qui fût l’un des fondateurs en 1969 du Parti de la Libération et du Socialisme issu de l’ancien Parti communiste marocain, a contribué à la constitution du Parti du Progrès et Socialisme (PPS) en 1974. Il était également l’un des fondateurs de nombreux quotidiens marocains dont « La Nation », « Al Jamahir », « Al Bayane » et « Bayane Al Yaoum».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *