Conseils pratiques : Indemnités journalières de maternité

Conseils pratiques : Indemnités journalières de maternité

La femme salariée qui cesse toute activité salariale à l’occasion de l’accouchement bénéficie d’indemnités journalières pendant 14 semaines dont 7 jours au minimum après la date d’accouchement.

Pour ce, elle doit être salariée, immatriculée à la CNSS et justifier d’au moins 54 jours de cotisations, pendant les dix derniers mois d’immatriculation précédant la date de l’arrêt de travail pour accouchement et avoir cessé toute activité salariée pendant la période d’indemnisation. Le dépôt du dossier se fait pour l’avis d’interruption de travail dans un délai de moins de 30 jours à compter de la date d’arrêt de travail, et pour la demande d’indemnités journalières de maternité dans un délai de moins de 9 mois à compter de la date d’arrêt de travail.

Pour le montant, il est égal à 100% du salaire journalier moyen soumis à cotisation et perçu pendant les six derniers mois précédant l’arrêt du travail rendu nécessaire par la proximité de l’accouchement.

Afin de profiter de ces indemnités , il faut fournir plusieurs pièces, à savoir le formulaire «Avis d’interruption de travail et demande d’indemnités journalières» dûment rempli par l’employeur et le médecin ; une copie de la CNI ou passeport ou carte résidence (si le dépôt n’est pas fait auparavant à la CNSS) ; une attestation RIB ou spécimen de chèque (si le dépôt n’est pas fait auparavant à la CNSS) ; un extrait d’acte de naissance ou, à défaut, un certificat de naissance délivré par le médecin et un certificat de décès en cas de décès du nouveau-né.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *