Consommation : Le Ramadan rapportera 350 millions d euros à la France

Consommation : Le Ramadan rapportera 350 millions d euros à la France

Le Ramadan est par excellence le mois de la surconsommation. Une tendance qui se confirme dans l’Hexagone. Selon une enquête du cabinet Solis, spécialisé dans les études marketing, les ménages musulmans vivant en France dépenseront près de 350 millions d’euros en alimentation durant le mois de Ramadan. Le directeur du cabinet, Abbas Bendali, estime qu’en moyenne les familles dépensent durant cette période 30% de plus que le reste de l’année. L’étude a été réalisée sur 1.405 individus âgés de 18 à 64 ans, nés au Maghreb ou dont les parents sont nés au Maghreb, et résidant en Île-de-France (région parisienne), Rhône-Alpes, PACA et Nord-Pas-de-Calais.
Selon l’étude, l’essentiel de ces dépenses concerneront la viande, les produits d’épicerie, les produits laitiers, les produits frais et les boissons. Toutefois, certains produits sortent du lot tels que les feuilles de brick, les dattes, le lait fermenté et des soupes traditionnelles qui subissent pendant cette période leur plus fort pic de vente.
Le cabinet relève que parmi les produits bénéficiant d’un fort impact pendant cette période figurent les sodas, les colas, les boissons fruitées, les jus de fruits du rayon frais et les fromages à pâtes fondues utilisés dans l’élaboration de plats orientaux. En seconde catégorie, on retrouve les produits qui enregistrent des progressions conséquentes durant cette période mais dont la consommation est régulière tout au long de l’année tels que les produits de charcuterie, les yaourts nature ou aux fruits, le couscous en graines, les bouillons en cube et les sauces à base de tomate. Dans une autre catégorie, on retrouve les produits dont la consommation s’accroît mais avec une amplitude plus modérée, notamment les plats cuisinés, les chocolats en barres ou en tablettes, les céréales et les cornflakes. Notons que cette structure de consommation varie en fonction d’un certain nombre de paramètres, à savoir l’âge et l’activité professionnelle qui influent sur ses composantes. L’étude souligne à ce sujet que les jeunes de 18-34 ans ont tendance à acheter davantage de soupes liquides ou déshydratées de type chorba ou harira que leurs aînés pour lesquels ces produits sont encore élaborés majoritairement de manière domestique. Il en va de même pour les céréales et les cornflakes, les jus de fruits frais ou les yaourts qui séduisent les plus jeunes. Par ailleurs, le cabinet Solis relève que 76% des ménages musulmans déclarent avoir passé la plus grande partie du dernier mois de Ramadan en France métropolitaine. Une  véritable aubaine commerciale pour les enseignes hexagonales. Rappelons que les Maghrébins de France constituent près de 70% de la population musulmane hexagonale, estimée entre 5 et 6 millions, dont plus d’un million de Marocains.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *