Consultation électorale décentralisée

L’organisation de mise en place est en effet très décentralisée, car elle responsabilise les wilayas, provinces et préfectures dans la préparation matérielle des élections. Le niveau central prend en charge à travers différentes commissions, les actions transversales comme les aspects réglementaires et juridiques, la communication, la logistique ou l’informatique. Un système de tableaux de bord permet de contrôler et de suivre l’avancement des actions sur le terrain. En préparation des élections communales du 12 septembre 2003, le ministère de l’Intérieur a mis en place une « stratégie de communication » visant à garantir les meilleures conditions de réussite pour cette consultation populaire. De grandes campagnes ont été organisées, notamment en ce qui concerne la généralisation de la Carte d’identité nationale, l’inscription sur les listes électorales et la participation des inscrits au vote. Ainsi, le ministère a produit dans ce cadre, 21 spots TV, 21 spots Radio, 248 insertions presse toutes catégories confondues. Il a également fait poser et distribuer plus de 31.000 affiches dans l’ensemble de villes et campagnes du Royaume. L’infrastructure informatique et télécoms mise en place par le ministère de l’intérieur est constituée, d’une part, d’un réseau télécoms WAN basé essentiellement sur des liens de type Frame Relay, afin de garantir une haute disponibilité à cette infrastructure réseau, elle est doublée d’un réseau de secours de type RNIS (MARNIS), et d’autre part, de différents équipements informatiques localisés aussi bien au niveau central que préfectoral et provincial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *