Contraception : Gemec relève le défi

Contraception : Gemec relève  le défi

Le Maroc contient actuellement un éventail de moyens contraceptifs qui ne cesse de s’élargir de génération en génération.

Le recours de la femme marocaine aux moyens modernes de contraception témoigne d’une évolution grandissante. Cette évolution est mesurable à 56,7%, selon une étude du Groupe d’experts maroco-européens sur la contraception (Gemec).

Une équipe d’enseignants-chercheurs nationaux et internationaux s’est lancé un défi : améliorer le management de la santé reproductive de la femme marocaine. Ayant vu le jour mardi 19 avril suite à une réunion constitutive qui a eu lieu le 4 du même mois, le comité compte offrir un meilleur accès à la contraception.

Une contraception qui se veut désormais «adaptée», et qui assure une orientation adéquate en santé reproductive à la femme marocaine. Selon le Gemec, le Maroc contient actuellement un éventail de moyens contraceptifs qui ne cesse de s’élargir de génération en génération. Par ailleurs, cette croissance n’est reflétée par aucune donnée statistique ou descriptive concernant son utilisation.

Le but de ce comité est de mener un travail de réflexion, d’analyse, d’orientation et d’éducation sanitaire, afin de mieux cerner les indicateurs qui reflètent l’avenir de la génération à venir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *