Contrebande : TST réagit

La société Transit aéromaritime pour le transport international (TST) n’est pas impliquée dans l’affaire de 47.000 paquets de cigarettes de contrebande, de marque Marlboro, en provenance des Emirats Arabes Unis, qui ont été saisis dernièrement par les éléments de la 4ème section judiciaire de la brigade urbaine de la sûreté de Casablanca-Anfa, affirme son président- directeur général suite à l’article publié dans notre édition n° 768 du mardi 9 novembre, intitulé“ Un paquet d’argent qui part en fumée“. Ce dernier a précisé que cette société qui emploie plus de quatre-vingt employés n’a jamais été mouillée dans une affaire de contrebande. “ Et si l’un de mes employés a agi personnellement en connivence avec le propriétaire de la société qui a introduit la marchandise de contrebande, il assume seul sa responsabilité bien qu’il ait nié les charges retenues contre lui“, précise-t-il. De son côté, l’avocat de la société en question, Me Jalal Taher, a adressé à ALM une mise au point où il explique que la société TST n’a jamais été de connivence avec quiconque pour introduire frauduleusement des marchandises dans notre pays.
Il a affirmé également que le directeur général de TST a déclaré à la police que les produits importés étaient des cosmétiques et ce comformément aux documents et aux factures présentés par la société mise en cause et qu’il n’a jamais masqué ses activités frauduleuses, s’il y en a eu.
L’avocat précise, par ailleurs, que le responsable de la société n’a pas été arrêté et que seul l’un des employés de la société, qui veillait sur le magasin établi à Nouasser, a été appréhendé par la police, en attendant que la justice examine le dossier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *