Contrôle et détection automatique : 552 nouveaux radars sur nos routes

Contrôle et détection automatique : 552 nouveaux radars sur nos routes

Ces appareils de dernière génération peuvent cibler plus d’un véhicule à la fois (24 véhicules), des infractions routières sur les passages interdits à la circulation et relatives à la ligne continue, distinguer entre les véhicules légers et les poids lourds, et utiliser la technique de balayage par laser.

L’excès de vitesse est l’une des causes principales des accidents de la circulation. D’où la mise en place de nouveaux radars chaque année sur nos routes. Récemment, pas moins de 522 radars ont été acquis afin de renfoncer le dispositif de contrôle déjà existant. En effet, le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau avait lancé un appel d’offres relatif à l’acquisition, l’installation et la maintenance de plus de 500 appareils de contrôle et de détection automatique des infractions du code de la route.

Globalement, il s’agit de 276 appareils de contrôle de vitesse hors périmètres urbains, 204 appareils de contrôle du respect des feux de signalisation et de la vitesse dans les périmètres urbains et 72 appareils de contrôle de la vitesse moyenne au niveau des autoroutes.

Ces appareils seront installés au niveau de toutes les régions du Maroc, Rabat-Salé- Kenitra (69), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (51), Fès-Meknès (62), l’Oriental (45), Casablanca-Settat (108), Béni Mellal-Khénifra (43), Marrakech-Safi (92), Daraa-Tafillalt (13), Souss-Massa (38), Guelmim-Oued Noun (11), Laayoune-Sakia El Hamra (10), Dakhla-Oued Dahab (10).

En plus de détecter les infractions liées à l’excès de vitesse et les feux de signalisation, ces appareils de dernière génération peuvent cibler plus d’un véhicule à la fois (24 véhicules), des infractions routières sur les passages interdits à la circulation et relatives à la ligne continue, distinguer entre les véhicules légers et les poids lourds, et utiliser la technique de balayage par laser.

Pour ce qui est des appareils de contrôle de la vitesse moyenne, ils seront mis en place au niveau du réseau autoroutier et permettront de contrôler la vitesse moyenne des véhicules au niveau des sections autoroutières sur plusieurs kilomètres. Ce projet prendra deux ans. Notons que le ministère avait procédé en 2018 à l’acquisition de 280 radars mobiles, dans le cadre de la diversification des moyens de contrôle automatique de la vitesse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *