Convention contre l’abandon scolaire

Convention contre l’abandon scolaire

Pour le lancement du programme Tayssir, une convention de partenariat a été signée, vendredi 5 décembre, entre Barid Al-Maghrib et l’Association marocaine d’appui à la scolarisation (AMAS).
À cette occasion, la secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire, Latifa El Abida, a souligné que «cette initiative fixe le cadre organisationnel et les mécanismes nécessaires pour la mise en œuvre du programme Tayssir, en concrétisation des Hautes directives royales visant à généraliser l’accès à la scolarité et à mettre en place un environnement favorable à la réussite scolaire, condition sine qua non du développement humain». Pour sa part, le ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka, a souligné que «la signature de cette convention témoigne de l’engagement du gouvernement à lutter contre le phénomène de déperdition scolaire, considérant qu’elle conforte les autres projets déjà lancés par le gouvernement dans plusieurs domaines en vue de combattre la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie des catégories sociales démunies».
Par ailleurs, le directeur général de Barid Al-Maghrib, Annas Alami, a indiqué «que son établissement œuvrera à faire aboutir ce projet national, qui vise à mesurer l’impact du programme de transferts monétaires sur le taux de rétention scolaire, les performances des élèves et sur le niveau de vie des ménages». À cette occasion, M. Alami a rendu hommage aux différents acteurs qui ont contribué au lancement de cette importante initiative. Tayssir est un programme pilote de transferts monétaires conditionnels destiné à lutter contre la déperdition scolaire. Ce programme consiste à apporter une contribution financière à des familles pauvres dans le but d’agir sur l’abandon scolaire en neutralisant certains facteurs affectant la demande pour l’éducation. Cette convention vise, également, à effectuer des transferts par Barid Al-Maghrib tous les deux mois dans les délais communiqués aux bénéficiaires par l’AMAS. Ce partenariat ambitionne, en outre, de réduire les coûts de transaction pour les familles bénéficiaires du programme Tayssir, grâce à la proximité géographique offerte par les agences de Barid Al-Maghrib. Une initiative qui cible un échantillon de 80.000 élèves issus de quelque 40.000 familles du milieu rural. Dans le cadre de cette convention, l’AMAS va fournir, en partenariat avec le Conseil supérieur de l’enseignement et le ministère de l’Education, un appui financier à chaque élève bénéficiaire d’une valeur entre 60 et
100 DH selon son niveau scolaire. Cette aide financière est directement versée à la famille concernée cinq fois par an.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *