Coopération franco-marocaine en matière d enseignement supérieur : Le Maroc, un hub universitaire ?

Coopération franco-marocaine en matière d enseignement supérieur : Le Maroc, un hub universitaire ?

L’enseignement supérieur et la formation constituent un pilier important de la coopération entre la France et le Maroc. La formation des cadres supérieurs, la recherche, l’assistance en matière de formation de santé et l’appui à la formation de cadres intermédiaires figurent parmi les quatre axes majeurs de la feuille de route qui, rappelons-le, avait été signée  entre les deux ministres français et marocain  de l’enseignement supérieur et de la recherche le 13 décembre 2012 à Rabat. La visite d’Etat du président français François Hollande les 3 et 4 avril au Maroc a été l’occasion  de concrétiser ces différents projets à travers la signature de plusieurs conventions. Dans le domaine de la santé, on retiendra la signature, jeudi 4 avril, d’une convention- cadre  avec  le consortium français de santé pour la mise en place de la Faculté de médecine d’Agadir qui ouvrira ses portes en septembre 2013.
A noter que l’apport de l’expertise nécessaire au montage de cette faculté passera par des missions de formation des enseignants au Maroc et en France et par l’intervention d’experts français. Parmi les autres projets, il y a lieu de relever la création d’un Institut méditerranéen de logistique et des transports. Cet établissement permettra de former au Maroc des ingénieurs, des techniciens et des cadres aux standards internationaux dans les domaines de la logistique et des transports. L’Ecole nationale des Ponts et Chaussées (ENPC) apportera son expertise pour construire une offre de formation initiale et continue adaptée aux besoins des entreprises du secteur. D’autres établissements d’enseignement supérieur verront le jour au Maroc. C’est notamment le cas de l’école d’architecture qui sera créée au sein de l’Université Internationale de Rabat  en janvier 2014. Le PRES Parsis Est et l’Ecole d’architecture de Nancy contribueront à la création de cette école et participeront aux activités d’enseignement et de recherche. La création prochaine d’un Institut universitaire de technologie international au Maroc aura pour objet de former des cadres intermédiaires (DUT et Licences professionnelles) de standard international pour répondre  aux besoins des professionnels de secteurs prioritaires pour le Royaume. Enfin parmi les actions majeures, on notera la signature d’un protocole portant appui à la création d’un établissement de formation tout au long de la vie (CNAM du Maroc) dont l’ouverture est prévue pour septembre 2014 à Tamesna. La veille, les ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche des deux pays, Geneviève Fioraso et Lahcen Daoudi ont signé deux accords relatifs  à la création de l’Ecole centrale de Casablanca qui ouvrira à la rentrée 2014  et d’un Institut international euro-méditerranéen de la technologie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *