Coopération Maroco-Portugaise

Le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab a entamé, dimanche soir à Lisbonne (Portugal), une visite de travail destinée à mettre à niveau la relation Maroc-Portugal, sur le plan juridique, dans le domaine des transports et de l’équipement et à dynamiser les investissements privés, en particulier dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Dès son arrivée à Lisbonne, M. Ghellab a entamé les discussions avec son homologue portugais, Antonio Carmona Rodrigues, ministre des Travaux publics, des Transports et de l’Habitat, à l’occasion d’un dîner officiel. M. Ghellab a indiqué à la presse que cette première visite bilatérale à l’étranger depuis sa nomination, illustre la «volonté stratégique du Maroc de développer ses relations» avec le Portugal, l’un des pays avec lesquels le Royaume «souhaite mettre à niveau ses échanges» dans le cadre euro-méditerranéen, à l’instar de ce qu’il entreprend avec la France, l’Espagne et d’autres partenaires européens. La visite de travail qui s’inscrit dans la dynamique créée par la Haute commission mixte, réunie en mai dernier à Rabat, sous la présidence des Premier ministres du Maroc et du Portugal, devra réitérer la volonté des deux pays de «faire plus ensemble» dans les secteurs maritime, portuaire, routier et autoroutier et dans le secteur aérien, a souligné le ministre. Pour M. Ghellab, le transport constitue un «excellent levier pour le développement de la coopération » bilatérale entre les deux pays. L’augmentation des capacités de transport par le développement de liaisons maritime, aérienne et routière, est également un bon levier pour favoriser le rapprochement économique, culturel et humain» entre les deux pays, a-t-il dit. La visite du ministre sera marquée, d’autre part, par la visite d’un grand stade de football à Lisbonne, fraîchement inauguré dans le cadre des compétitions de l’Euro 2004 que le Portugal doit abriter l’année prochaine. L’occasion de se faire une idée du savoir-faire portugais en matière de grandes infrastructures sportives et de l’organisation d’un événement d’envergure, au moment où le Maroc est mobilisé pour faire valoir ses atouts à l’organisation de la Coupe du Monde de football en 2010. La partie portugaise devra, par ailleurs, présenter au ministre et la délégation qui l’accompagne l’état d’avancement du port de Sines (sur la cote atlantique sud du Portugal), notamment son terminal à conteneurs, une expérience qui pourrait inspirer le Maroc dans le cadre du projet du port de Tanger Méditerranée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *