Coopération : Mohammedia s’allie à Belfort

Coopération : Mohammedia s’allie à Belfort

Une convention cadre de partenariat a été signée, vendredi 18 décembre, entre Mohammedia et Belfort pour accompagner le développement du projet Mohammedia 2020. Cette convention a été signée par Etienne Butzbach, maire de Belfort, et Mohamed M’fadel, président du conseil municipal de Mohammedia. Elle a pour objet de créer un cadre favorable au développement d’actions de coopération décentralisée en établissant des relations durables entre les deux collectivités locales. L’action des deux villes s’inscrit en cohérence avec les programmes franco‑marocains de coopération bilatérale et euro‑marocains de coopération multilatérale.
Dans le respect des compétences et des responsabilités de chaque collectivité, ces échanges, fondés sur la notion d’intérêt réciproque, sont animés d’un esprit d’ouverture basé sur la connaissance mutuelle, selon les termes de cette convention.
«Nous voulons accompagner le projet Mohammedia 2020 en faisant bénéficier cette ville de notre savoir-faire et notre expérience. Cet accord de partenariat porte également sur un accord équilibré entre les deux villes», a souligné M. Butzbach. «Nous avons besoin d’une visibilité pour la ville, c’est pour cela que nous lançons Mohammedia 2020. Il s’agit d’une vraie feuille de route pour notre ville. C’est ainsi que nous allons lancer un appel d’offres international pour réaliser Mohammedia 2020 en partenariat avec l’Université Hassan II et la ville de Belfort. À l’issue de cet appel, nous allons choisir le projet le plus méritant qui répond aux aspirations de la population dans tous les domaines», a indiqué M. M’fadel. Les objectifs du partenariat consistent notamment à accompagner la réflexion stratégique sur le projet « Mohammedia 2020 » et renforcer les compétences de l’administration communale. Et ce à travers des échanges de savoir‑faire entre cadres et responsables administratifs et techniques (habitat, économie sociale…) et un accompagnement à l’ouverture et au fonctionnement du théâtre de Mohammedia. Le troisième objectif consiste à développer les échanges culturels à travers une participation aux différents festivals organisés par les deux collectivités ainsi qu’une organisation conjointe d’initiatives culturelles visant à faire connaître la ville et le pays partenaire. Il s’agit aussi de soutenir les coopérations éducatives, scolaires, universitaires et scientifiques, en appuyant les initiatives de coopération engagées dans le domaine universitaire, en particulier celles menées par l’Université de technologie Belfort‑Montbéliard et la Faculté des sciences et techniques de Mohammedia. Et enfin, il est question de développer les échanges entre représentants de la société civile dans divers domaines (culture, sports, animation, éducation, santé…).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *