Coordination Maroco-Palestinienne

Le Premier ministre palestinien, Mahmoud Abbas a quitté, hier, le Maroc après y avoir effectué une visite de travail d’environ 24 heures. Juste avant son départ, Abou Mazen a été reçu au Palais royal de Tétouan par S.M. le Roi Mohammed VI. « En sa qualité de président du Comité Al Qods et compte tenu du rôle important qu’il joue en faveur de la cause palestinienne, S.M. le Roi doit être mis au courant, de manière régulière, des derniers développements de l’affaire et notamment des discussions entre Abou Mazen et le président américain, George Bush », a déclaré Abou Marwane, ambassadeur de Palestine à Rabat. Celui-ci, dans un entretien accordé à “Aujourd’hui Le Maroc”, a donc estimé que la visite du Premier ministre palestinien revêtait un double caractère. D’une part, se concerter avec le Souverain et d’autre part, s’enquérir de la vision Royale quant à cet épineux dossier. « Nul doute qu’Israël est en train de comploter contre Al Qods », a rappelé Abou Marwane. Pour cela, poursuit-il « S.M. le Roi Mohammed VI entreprend plusieurs contacts avec des chefs d’Etats pour stopper les multiples atteintes israéliennes à la ville sainte ». Interrogé sur une éventuelle réunion du Comité Al Qods pour débattre de la situation sur le terrain, Abou Marwane a estimé que « dans le contexte actuel, il faut tout d’abord savoir si les recommandations du Comité vont avoir des incidences percutantes sur le déroulement des évènements ». En tout cas, « le Premier ministre palestinien prêtera toute l’attention aux conseils que S.M. le Roi Mohammed VI lui prodiguera », ajoute l’ambassadeur de Palestine. Sur le terrain, les Israéliens continuent à provoquer l’autorité palestinienne et les autres composantes de la résistance. Dans la ville d’Al Khalil, « une mosquée a été carrément envahie par les juifs, ce qui a poussé les musulmans à faire leur prière dans la rue », affirme Abou Marwane. Et d’ajouter que « les Israéliens veulent torpiller, à n’importe quel prix, le processus de paix et faire avorter la fameuse feuille de route ». En fait, ils veulent pousser les combattants palestiniens à riposter contre leurs agressions, afin de justifier l’abandon des négociations, la poursuite de l’oppression et le développement des colonies. Jusqu’à présent, toutes les composantes palestiniennes refusent de tomber dans ce piège. Que faire alors pour contraindre Tel-Aviv à appliquer la feuille de route? Pour Abou marwane, « la balle est maintenant dans le camp du Quartette », composé des Etats-Unis, de l’UE, de la Russie et de l’ONU. « Ils doivent faire pression sur le gouvernement Sharon », conclut Abou Marwane. La visite de Abou Mazen au Maroc s’inscrit donc dans cette optique. Il compte sur SM Mohammed VI dont les contacts à l’échelle internationale peuvent s’avérer fructueux pour le peuple palestinien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *