Corcas : 124.000 logements pour les provinces du SUD

Complet et intégré, le nouveau programme de logement et d’habitat, qui sera réalisé dans les provinces du Sud du Royaume, constitue une approche novatrice en matière de traitement de la problématique de développement et d’aménagement du territoire dans ces provinces. Ce nouveau plan, qui sera soumis à SM le Roi Mohammed VI pour approbation, porte sur la viabilisation de plus de 68.000 lots de terrain dans l’objectif de réaliser l’équivalent de 124.000 logements dans ces provinces et sa réalisation nécessitera quelque 4,5 milliards de dirhams.
Cet ambitieux programme a pour objectifs d’éradiquer l’habitat insalubre dans ces provinces et de répondre à la demande en logements, ainsi qu’aux besoins futurs compte tenu de l’accroissement démographique. Le président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas) Khalihenna Ould Errachid, affirme, sans ambages, que ce programme qui sera lancé à partir de janvier prochain «est destiné à toutes les classes sociales qui n’ont pas encore bénéficié de logement». Les bénéficiaires auront toute l’aide nécessaire et adéquate allant de la fourniture gratuite de lots aux crédits de garantie.
Pour le président du Corcas, ce programme qu’il qualifie de «projet prometteur de grande envergure», permettra de résoudre le problème endémique de l’habitat dans ces provinces. Abondant dans le même sens, Zahra Chekkaf, membres du Corcas, souhaite voir ce programme mis en œuvre «dans les meilleurs délais en vue de faire face aux contraintes démographiques» dans cette région du Royaume et y corriger les déséquilibres urbanistiques. Lui emboîtant le pas, Mohamed Ahmed Bahi, membre du Corcas, estime que ce programme intervient pour répondre «à la croissance démographique grandissante qu’ont connue les provinces du sud durant les trois dernières décennies». Dans la même foulée, il explique que cette croissance a rendu nécessaire la mise en place d’un programme d’urgence pour assurer un habitat décent aux habitants des camps Al Wahda ainsi qu’à ceux ayant déjà regagné le Royaume ou comptent le faire. Quant à Mostafa Naïmi et Omar Dkhil, tous deux membres du Corcas, ils ont mis l’accent sur la nécessité de conférer davantage d’intérêt aux questions d’urbanisme et d‘aménagement du territoire en vue d’assurer un logement décent à toutes les catégories sociales. Ils ont également appelé à prendre en considération les spécificités de chaque région tout en conférant davantage d’intérêt aux questions d’urbanisme et d’aménagement du territoire en vue d’assurer un logement décent à toutes les catégories sociales. Ce programme a été décortiqué dans ses moindres détails lors de la deuxième session ordinaire du Corcas qui s’est tenue les 21 et 22 décembre à Rabat et qui a permis aux participants de formuler toute une série de propositions concrètes dans le secteur de l’habitat et de l’urbanisme. Qualifiées de «constructives», ces interventions ont également permis d’exposer les spécificités et besoins de chaque région. Les intervenants n’ont pas manqué de proposer certains amendements et suggestions à apporter au programme du gouvernement à ce sujet. Le Corcas, rappelle-t-on, avait été mis en place le 25 mars dernier à Lâayoune où SM le Roi Mohammed VI avait prononcé un discours qui en fixait les missions et l’esprit de l’offre marocaine d’une autonomie pour les régions du Sud dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume. Le Corcas dont le siège est à Rabat, est habilité «à émettre des avis consultatifs sur les questions d’ordre général ou spécial se rapportant à la défense de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale ainsi qu’au développement humain, économique et social intégré des provinces du Sud».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *