Coronavirus : L’OMS lance un appel de fonds de 675 millions de dollars

Coronavirus : L’OMS lance un appel de fonds  de 675 millions de dollars

Le bilan grimpe à 563 morts et 28.018 contaminations  en Chine

Le Plan stratégique de préparation et de riposte de lutte contre le nouveau coronavirus a pour objectif de limiter la transmission interhumaine du virus, en particulier dans les pays les plus vulnérables s’ils devaient être confrontés à l’épidémie.

Pour lutter contre le coronavirus en Chine et dans le monde, l’OMS lance un appel de fonds de 675 millions de dollars (613 millions d’euros). Dans un communiqué publié mercredi 5 février, l’OMS signale que la communauté internationale a lancé un plan de riposte de 675 millions de dollars allant de la période de février à avril 2020. «Ma plus grande crainte vient du fait qu’aujourd’hui certains pays ne disposent pas de systèmes qui leur permettent de détecter les personnes qui ont contracté le virus, s’il devait faire son apparition», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. Et d’ajouter : «Une aide d’urgence est nécessaire pour renforcer les systèmes de santé fragiles afin qu’ils puissent détecter, diagnostiquer et prendre en charge les personnes atteintes du virus, prévenir la propagation de la transmission interhumaine et protéger les agents de santé».

Le Plan stratégique de préparation et de riposte de lutte contre le nouveau coronavirus a pour objectif de limiter la transmission interhumaine du virus, en particulier dans les pays les plus vulnérables s’ils devaient être confrontés à l’épidémie. Il vise également à identifier, isoler et prendre en charge les patients rapidement ; de communiquer les informations essentielles sur le risque et l’évènement. Il s’agit aussi de réduire autant que possible l’impact social et économique; limiter la propagation du virus à partir des sources animales et de tenir compte des éléments inconnus et néanmoins cruciaux. Ce plan repose sur trois grands axes : la mise en place rapide d’une coordination internationale et d’un appui opérationnel ; le renforcement de la préparation dans les pays et des opérations de riposte; l’accélération de la recherche et de l’innovation prioritaires.

La flambée représente, selon l’évaluation de l’OMS, un risque très élevé pour la Chine, et un risque élevé aux niveaux régional et mondial. Les facteurs sur lesquels a reposé l’évaluation des risques sont notamment la probabilité d’une poursuite de la propagation, l’impact potentiel sur la santé humaine, et les différents niveaux d’efficacité dans les mesures nationales de préparation et de riposte.  L’OMS estime qu’en agissant  au plus vite, comme il est préconisé dans le plan, il sera possible de gérer ces risques et d’apporter le soutien nécessaire dans certains domaines. Le bilan a atteint, jeudi 6 février, 563 décès et 28.018 contaminations en Chine continentale , un bond de presque 3.700 cas en une seule journée. Ailleurs, deux décès ont été imputés au coronavirus: l’un aux Philippines et l’autre à Hongkong, tandis qu’environ 200 cas de contamination ont été  rapportés dans une vingtaine de pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *