Coronavirus : Louardi élève le niveau de surveillance épidémiologique

Coronavirus : Louardi élève le niveau de surveillance épidémiologique

Le Coronavirus inquiète. Depuis septembre 2012, 38 cas ont été notifiés à l’Organisation mondiale de la santé ( OMS). La majorité des cas – une trentaine, ont été observés en Arabie Saoudite. Les autres ont été signalés en Jordanie, au Qatar, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France.

Le nombre de décès au niveau mondial est porté actuellement à 20 et le nombre de victimes risque d’être revu à la hausse. Mercredi, l’OMS a annoncé la première transmission du virus à des personnels de santé saoudiens.

Les deux personnes en question ont été infectées après avoir été en contact avec  des patients hospitalisés qui étaient porteurs du virus. En France, un patient a été infecté après avoir partagé pendant quatre jours sa chambre à l’hôpital avec un premier porteur du virus.

Ce qui signifierait que le Coronavirus se transmet d’homme  à homme. Au Maroc, les autorités sanitaires ne sont pas restées indifférentes et ont décidé de réagir.

Le ministère de la santé a jugé nécessaire  de lever le niveau de surveillance épidémiologique. Une mesure prise pour parer à une éventuelle apparition du virus. Le ministre de la santé, Lhoussaine Louardi, a d’ailleurs annoncé mercredi que l’ensemble des hôpitaux  ont reçu une circulaire  publiée le 28 septembre 2012 pour expliquer aux directeurs régionaux et délégués provinciaux les mesures à prendre en cas de survenue du virus.

Le ministre de la santé rassure les pèlerins en précisant être en contact permanent avec l’OMS et l’Arabie Saoudite pour garantir leur sécurité. Il n’existe pas actuellement de traitement efficace contre le nouveau Coronavirus. Selon les spécialistes, l’élaboration d’un vaccin pourrait prendre plusieurs mois. En l’absence d ‘un vaccin contre le Coronavirus, les pèlerins marocains seront vaccinés contre la méningite et la grippe saisonnière.

Le ministère de la santé a assuré qu’ils seront informés des mesures préventives contre les maladies contagieuses en général et le Coronavirus, en particulier. A l’heure actuelle, l’OMS n’ a pas recommandé de restrictions de déplacements.

Mais l’organisation onusienne appelle à  la vigilance. «Les personnels de santé doivent être vigilants lorsqu’ils ont affaire à des voyageurs en provenance des pays où le nouveau Coronavirus est présent», a mis en garde l’OMS. Rappelons que les symptômes du Coronavirus sont avant tout respiratoires. Ils peuvent aller d’un rhume persistant avec une forte toux et de la fièvre, à de véritables difficultés respiratoires (essoufflement, infection aiguë). S’il est a priori peu contagieux, le virus implique une mortalité importante. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *