Courrier des lecteurs : Ils se moquent de nous !

Je trouve que les Espagnols tiennent un double langage. Quand ils sont au Maroc, ils nous flattent. De l’autre côté d’Oujda, ils disent aux Algériens ce qu’ils veulent entendre. Ce sont des gens pragmatiques. Le business d’abord. Tant que nos frères algériens ne comprennent pas ça, ils vont continuer comme ça jusqu’à la Saint Glin Glin… Lire ci dessous la déclaration suivante de Juan leña, ambassadeur d’Espagne à Alger, au quotidien El Watan «L’Algérie est une priorité pour nous». Il n’y a eu aucun revirement de la position espagnole concernant le dossier du Sahara. Que cela soit clair.
Le gouvernement espagnol a constaté le fait que le conflit en question a entraîné un contentieux vieux de 30 ans, sans pouvoir trouver une solution juste et durable et l’Espagne a voulu, avec l’arrivée de José-Luis Zapatero au pouvoir, faire en sorte que les choses bougent un peu. Peut-être que la démarche espagnole a été mal interprétée. Mais sachez que le souhait de l’Espagne était de faire en sorte uniquement que les choses avancent un peu. Je le répète : nous n’avons pas voulu une troisième voie, comme cela a été rapporté. La position espagnole est en faveur d’une paix juste et durable dans le cadre des Nations unies. Nous voudrions, évidemment, que les parties concernées, c’est-à-dire le Maroc et le Front polisario, s’assoient autour d’une table et fassent en sorte que le processus puisse avancer. Mais cela doit se faire dans le cadre de la légalité internationale et de la solution pertinente des Nations unies. Nous sommes pour le plan Baker. Dans la vision espagnole, l’exercice du droit à l’autodétermination est central dans la résolution du problème.

• http://www.elwatan.com
mardi 25 janvier 2005

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *