Courrier des lecteurs : L’immobilier vu en noir

Cette partie va jusqu’à 15 ou 20% et elle est payée en liquide sans aucun justificatif sous prétexte d’échapper aux impôts. Ce qui me chagrine, c’est que cette méthode dure depuis bien longtemps et l’Etat ne fait rien, sachant que c’est une partie de son budget qu’il perd, cette méthode est devenue presque légale par la force des choses.
Réflexion : si ces promoteurs s’enrichissent, d’abord sur le dos de l’acheteur puisque le bien est déjà surestimé avec le risque de payer en espèces, puis sur le dos de l’Etat puisqu’ils ne déclarent que 80% du montant qu’ils perçoivent et si l’Etat ferme les yeux sur ces manipulations depuis plus de vingt ans, comment peut-on dire que les choses se passent dans la transparence et comment voulons-nous attirer les investisseurs étrangers et surtout encourager les MRE à investir ? Une méditation s’impose.

El Hor- RME
(Paris)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *