Courrier des lecteurs : Prématurés

Dans la vie il sera plus robuste que les autres. J’en ai eu plusieurs exemples proches. Entre huit et neuf mois ça se passe moins bien. Mais que font dans ce cas vos tradipraticiens dont j’admire le savoir.
Ne bradez pas vos connaissances anciennes, si précieuses, pour une modernité restrictive. Je pense que conserver l’une et améliorer par l’autre serait la voie la meilleure.

Clotilde Boisvert

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *