Créer son entreprise : mode d’emploi

Créer son entreprise : mode d’emploi

Ils sont jeunes, ils ont des idées plein la tête – novatrices qui plus est – et ils souhaitent passer à la vitesse supérieure et créer leurs propres entreprises. C’est probablement l’une des décisions les plus importantes de leur vie. Par conséquent, il faut prendre le temps d’y réfléchir, et surtout de ne pas pécher par excès d’impatience.
Un projet de création d’entreprise, cela se construit. Et pour augmenter ses chances de succès, il est recommandé d’agir avec beaucoup de méthode, en respectant des étapes chronologiques. Il s’agit tout d’abord de trouver une idée de création d’entreprise. Qu’elle naisse de l’expérience, de la créativité ou d’un simple concours de circonstances, tout le monde s’accorde à dire qu’il n’y a pas de bonnes idées en soi, mais seulement des idées qui peuvent être développées de manière opportune. En fait, plus l’idée est nouvelle, plus il faudra s’interroger sur la capacité des futurs clients à l’accepter ; plus elle est banale, plus il conviendra de s’interroger sur sa réelle utilité par rapport à l’offre déjà existante sur le marché. Un véritable remue-méninges en perspective !
A ce stade de la réflexion, la première chose à faire consiste à définir de manière très précise son idée, de la cerner… Bref, de la mettre noir sur blanc. La deuxième étape consiste à vérifier le réalisme du projet. Il faut, en effet, voir s’il existe une cohérence entre sa personnalité, ses motivations, ses ressources et ses contraintes personnelles et les contraintes propres au produit, au marché et aux moyens qu’il faut mettre en place. Pour cela, il faut recueillir les avis et conseils des uns et des autres, analyser les contraintes et définir les grandes lignes de son projet.
Petit à petit, l’idée grandira pour se transformer ainsi progressivement en projet, puis en entreprise. Une condition s’impose à ce stade: une étude de marché sérieuse doit en effet confirmer que le projet d’entreprise est susceptible d’intéresser une clientèle suffisante. Et c’est là un élément essentiel de la préparation du projet, car sans clientèle, il n’y a pas d’entreprise qui peut durer. En effet, faute de clients, une «super idée» peut devenir un mauvais projet. Par contre, une idée «banale», mise en œuvre dans un contexte adéquat, peut s’avérer très lucrative. La réalisation d’une étude de marché permet de définir avec précision quelle sera la clientèle de l’entreprise, de se positionner face à la concurrence et d’adapter son produit ou son service en fonction des éléments recueillis.
L’élaboration de prévisions financières est, par ailleurs, indispensable pour s’assurer de la rentabilité du projet de création. Intégrer les comptes dans un plan d’affaires facilite, en outre, la recherche de financement, l’obtention d’aides et la gestion future de l’entreprise. L’installation de l’entreprise et le démarrage de l’activité constituent les dernières étapes de la création de l’entreprise. Bien entendu, une excellente connaissance du métier, du secteur d’activité et des obligations fiscales, comptables et sociales de la nouvelle entreprise sont des facteurs-clés pour vivre au mieux les premiers mois d’activité et se donner ainsi un maximum de chances de réussite.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *