Crime crapuleux à Ben Slimane

Crime crapuleux à Ben Slimane

Malgré la cavale du meurtrier, il a été arrêté par les éléments de la gendarmerie Royale de Ben Slimane. Il a tué sa patronne âgée de plus de 58 ans, une femme qui vit seule depuis le décès de son mari, il y a dix ans. Fatima n’est pas richissime, mais elle a de quoi vivre sans aucune difficulté financière. Mieux encore, elle a toujours aidé les gens de son patelin. A chaque fois qu’un habitant du douar avait besoin d’un service qu’il soit fpécunier ou autre, Fatima vient aussitôt à son aide. Elle avait déjà dans le passé sauvé un enfant âgé de six ans de la mort. Le bambin était atteint de la typhoïde à son état extrême et ses parents n’étaient pas en mesure de se charger de ses soins, une pauvre famille sans ressources. Grâce à l’intervention de Fatima, l’enfant a été transporté dans un hôpital à Casablanca et il a reçu les soins nécessaires qui ont nécessité une grosse somme d’argent. A chaque fin d’année agricole, Fatima fait le tour des habitants de son village pour évaluer le contenu de la moisson annuelle. Tout paysan en difficulté reçoit le nécessaire de blé pouvant subvenir aux besoins de sa famille pour toute l’année. A chaque mois de Ramadan, elle fait tout ce qui est dans ses possibilités pour ne laisser aucune famille du douar dans le besoin. Elle jouit d’un respect exceptionnel et d’une sympathie exemplaire. Brahim. E est âgé de 24 ans. C’est un paysan qui travaille selon les saisons. Il sait labourer les terres et moissonner la récolte. Durant l’été, Brahim fait le berger. Il est né et a grandi dans le douar devant les yeux de Fatima. Il s’agit apparemment d’un jeune adulte sans histoire, tranquille et très serviable. Depuis qu’il a atteint l’âge de 23 ans, il y a deux mois, Brahim a une seule chose dans la tête : Trouver une femme pour partager sa vie. Il veut se marier et fonder une famille comme la plupart des jeunes de son âge. Il est vrai en fait que les jeunes campagnards se marient généralement très tôt. Pour pouvoir construire son foyer, Brahim a décidé de quitter la campagne pour s’installer en ville. Cette décision n’était pas partagée par les membres de sa famille, ils l’ont refusée d’une manière catégorique. Brahim convaincu de son choix, refuse de son côté de céder au refus des siens, pour lui, le départ en ville est une aventure porteuse de richesse et de réussite et il doit absolument s’y rendre afin d’assurer son avenir. Brahim a donc préparé ses bagages. Entre temps, sa mère court chez Fatima pour la prier de faire quelque chose, d’empêcher son unique enfant à s’aventurer en ville et c’est si possible, le garder chez elle en attendant qu’il se calme. Effectivement , elle a réussi à le joindre et à l’inviter chez elle pour une proposition surprise. Elle lui demande de révéler le nom de sa fiancée. Une fois son identité dévoilée, elle se présente chez ses parents et demande sa main au mariage. C’est une charmante fille issue d’une famille qui ne peut rien refuser à Fatima. Ils ont fêté leurs fiançailles et en attendant le mariage, Brahim se fait embaucher chez Fatima comme ouvrier et son homme de confiance. Il mangeait et dormait chez elle avec une rémunération mensuelle de 1000 Dh. Mais le plus humain dans la vie de sa patronne était le fait d’adopter Brahim comme étant son propre fils. Il était devenu le maître de la maison. Tous les biens de sa patronne étaient entre ses mains. Il était en connaissance parfaite de toutes les cachettes d’argent, de bijoux et des planques réservées aux documents de propriété de toutes ses terres. Le troisième jour du Ramadan, Brahim s’est réveillé de bonheur et quitte le douar vers une destination inconnue. Après des recherches aux alentours du village, Fatima rentre chez elle et attend avec patience son retour. En pleine nuit, Brahim est de retour, il ouvre la porte et trouve Fatima encore réveillée. Il se dirige vers la cuisine, s’empare d’un grand couteau et s’acharna sans aucune raison apparente sur celle qui cherchait à le rendre heureux. Avec une incroyable haine, il s’est attaqué à Fatima en lui assénant plusieurs coups dans différentes parties de son corps. Il a été arrêté au moment où Fatima rendait le dernier soupir. Pourquoi Brahim a-t-il tué sa patronne ? Selon les premiers éléments de l’enquête, il paraît que le mobile du crime est une histoire de vol d’une somme d’argent évaluée à 10.000 Dh. Vraies ou fausses, seule la justice est en mesure de répondre aux raisons ayant provoqué ce drame qui intrigue toujours toute la province de Ben Slimane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *