Crime d’Imlil : La jeunesse RNI exprime sa solidarité

Crime d’Imlil : La jeunesse RNI exprime sa solidarité

Une marche pacifique a été organisée dimanche à la mémoire des victimes

Le Maroc entier est toujours sous le choc suite au crime barbare qui a coûté la vie à deux touristes, l’une de nationalité norvégienne et l’autre danoise, dans la région d’Imlil. Une marche pacifique a été organisée dimanche dans la région en signe de solidarité avec les familles des deux victimes. Celle-ci a été organisée par l’association Dar Imma, la communauté juive marocaine, l’église de Saint Martyrs de Marrakech et les dix communes d’Amzmiz.

La jeunesse RNI Marrakech, profondément choquée par ce crime ignoble, a également participé à cette marche. «Nous condamnons fermement ces actes barbares. Le Maroc est un pays de tolérance et de coexistence entre les religions. Ce qui s’est passé à Imlil est cruel. Cela n’a absolument rien à voir avec nos valeurs et notre culture qui est fondée sur la tolérance, la coexistence et le rejet de l’extrémisme et de la violence», a déclaré Amal Mellakh, présidente de la jeunesse de la région de Marrakech-Safi, tout en signalant que «la menace terroriste existe partout dans le monde et aucun pays n’est épargné». Signalons que le Rassemblement national des indépendants (RNI) avait condamné ce crime en publiant un communiqué où le parti avait dénoncé «un crime terrible et lâche», aux antipodes des valeurs et principes de l’Islam tolérant et de la culture et traditions marocaines prônant les valeurs de fraternité et de modération.

La formation politique avait également estimé que le fait de cibler des vies humaines innocentes est un crime odieux et une tentative de porter atteinte à la réputation et à la place du Maroc en tant que terre de paix et de sécurité, ainsi qu’à l’économie à travers le secteur du tourisme et à son image à l’étranger. Cette marche a ainsi démarré au siège de l’association à Lalla Takerkoust vers Imlil où a été célébré un rite des trois religions. Des bougies ont été allumées et des fleurs ont été déposées au nom des victimes danoise, Luisa Vesterager Jespersen et norvégienne, Maren Ueland. Cette initiative solidaire a été l’occasion pour «réaffirmer la détermination de la société civile à rester constamment mobilisée pour lutter contre le terrorisme et toutes les formes d’extrémisme et d’intolérance religieuse». Les représentants des trois religions, qui ont participé à cette marche pacifique et à ce rite religieux, ont vivement dénoncé cet acte abject aux antipodes des valeurs de tolérance et de cohabitation qui ont de tout temps marqué la société marocaine.

Plusieurs acteurs associatifs, des habitants d’Imlil ainsi que des touristes étrangers se sont joints à cette marche pour condamner vigoureusement le terrorisme et exprimer leur émoi et consternation suite à cet acte criminel. Dans une déclaration à la MAP, le président de la communauté juive à Marrakech et Essaouira, Jacky Kadoch, a relevé que cette initiative prouve l’unité nationale dans toutes les circonstances car «ensemble et main dans la main, juifs, musulmans et chrétiens se sont rassemblés dans une parfaite symbiose pour dénoncer cet acte barbare . On ne tombera pas dans les pièges de ces sanguinaires qui voulaient porter atteinte à notre unité, notre cohabitation et notre attachement interreligieux». Ce dernier a estimé que cet acte sauvage ne fait que renforcer l’unité nationale autour de valeurs communes ayant marqué de tout temps le Maroc, a-t-il poursuivi, faisant savoir que les communautés juives du Maroc et de l’étranger sont rassurées quant à l’efficacité de l’approche sécuritaire proactive du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *