Crimes contre l’humanité

Une délégation du Collectif des associations des droits de l’Homme au Sahara entame, depuis lundi à Bruxelles, une série de rencontres avec des ONG pour les sensibiliser sur les violations des droits de l’homme commises par le Polisario envers les prisonniers de guerre marocains et le détournement de l’aide humanitaire destinée aux populations des camps de Tindouf. La délégation du Collectif devrait notamment appeler les ONG donatrices d’aide en faveur des séquestrés de Tindouf à s’assurer de la destination des aides et à veiller à ce qu’elles bénéficient réellement aux populations des camps. Parmi les ONG et organismes pourvoyeurs d’aide humanitaire, la délégation devrait rencontrer des représentants de « Caritas », du HCR et de l’Office européen d’aide humanitaire (ECHO). La délégation qui effectue une tournée dans les pays du Benelux pour sensibiliser les ONG et la société civile sur les graves violations des droits de l’homme commises par le Polisario dans les camps de Tindouf, avait été reçue vendredi dernier, au siège du Parlement hollandais, par V. Tjon A Ten, membre du Parlement. La délégation avait aussi organisé une conférence, au Centre international de presse (Nieuport) au siège du Parlement néerlandais, au cours de laquelle elle a exposé la situation dramatique des prisonniers de guerre marocains détenus dans le Sud algérien. Les membres de la délégation ont appelé la communauté internationale et les défenseurs des droits de l’homme à tout mettre en oeuvre pour la libération immédiate et sans conditions des prisonniers encore détenus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *