Criminalité : Casablanca classée 94ème sur 334 villes

Criminalité : Casablanca classée 94ème sur 334 villes

La DGSN a récemment révélé que le taux dans la métropole a baissé de 10%

Le niveau de criminalité à Casablanca est «modéré». C’est ce que révèle le classement «Crime index for country 2017» de la plate-forme Numbeo. Ainsi, la métropole économique se place à la 94e position sur 334 villes analysées au niveau mondial. Le Maroc affiche un indice de criminalité de 54,57 et un indice de sécurité de 45,43. Cet indice  est une estimation du niveau global de criminalité, qui se base sur des sondages réalisés auprès des visiteurs du site Numbeo. Les résultats sont présentés sous forme d’une échelle allant de 0 à 100.

Le classement va des villes les moins sûres aux plus sécurisées. Les niveaux de criminalité inférieurs à 20 sont considérés comme très bas. Ceux qui se trouvent entre 20 et 40 sont bas, ceux entre 40 et 60 sont modérés, ceux entre 60 et 80 sont élevés, et enfin, les IC qui dépassent 80 sont considérés comme très élevés. Ainsi, les visiteurs du site  ont placé les villes de San Pedro Sula (Honduras), Port Moresby (Papouasie Nouvelle-Guinée), Caracas (Venezuela), Pietermaritzburg (Afrique du Sud) et Fortaleza (Brésil) dans le top 5 des villes les plus dangereuses du monde.  Viennent ensuite dans le classement les villes de  Johannesburg (6e), Salvador (8e), Rio de Janeiro (10e), Porto Alegre (11e),  ou encore détroit (États-Unis, 15e). Pour ce qui est de la France, plusieurs villes figurent dans le classement, à savoir Marseille (55e) suivie de Paris (93e), Toulouse (196e), et enfin Lyon (219e). Dans le top 5 des villes où  l’on se sent le plus en sécurité, on retrouve  Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis), Doha (Qatar), Bâle (Suisse), Munich (Allemagne) et la cité-état de Singapour. D’autres villes ont un faible taux de criminalité telles que Québec (Canada), Taipei (Taïwan), Tokyo (Japon) ou encore Hong Kong (Chine). Rappelons que selon le dernier  bilan de la criminalité à Casablanca, publié récemment par la DGSN, le taux de criminalité  a baissé de 10%. A fin juillet, le nombre des affaires enregistrées a atteint 52.867 contre 59.316 durant la même période en 2016. Concernant les crimes violents, la DGSN a indiqué qu’ils n’ont pas dépassé 12,51% de la criminalité globale, soit un recul significatif de 6,54% du nombre d’affaires d’agressions violentes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *