Cupidité intellectuelle

«Le Monde » imprimé au Maroc et vendu à cinq dirhams. Quel impact sur la presse marocaine, le marché de la publicité et les entreprises de presse locales ?
«Nous inscrivons dans une démarche protestataire.
«Le monde» imprimé au Maroc et vendu à cinq dirhams est une autre forme d’impérialisme intellectuelle.
Le marché local est déjà très exigu. Les entreprises de presse locales souffrent d’une concurrence déloyale. Et maintenant «Le Monde» diminue les prix de vente en même temps que les prix des insertions publicitaires. Les responsables de cette publication vont truster le marché publicitaire marocain. Toute la presse nationale s’accorde à dire que cette implantation n’apporte rien au Maroc en termes de rayonnements puisque l’édition sera locale et son impact à l’étranger sera nul.
Quels investissements ont fait les responsables de cette publication? Qu’est ce qu’ils vont apporter de concret à la société marocaine ? Rien. Sinon une pensée unique, une cupidité intellectuelle ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *