Dakhla : L’enquête se poursuit sur les événements sanglants

Dakhla : L’enquête se poursuit sur les événements sanglants

Les services de sécurité de la ville de Dakhla ont arrêté huit personnes pour leur implication présumée dans les incidents qui ont secoué la ville pendant ces deux derniers jours. Les individus interpellés seront déférés devant la justice conformément à la procédure judiciaire. Mercredi, le ministre de l’intérieur, Taib Cherkaoui, a affirmé au Parlement que la situation dans la ville était calme et que la population y vivait dans la paix et la sérénité, après les événements regrettables survenus dans la ville dimanche. M. Cherkaoui a indiqué que quelques échauffourées ont éclaté après le match de football qui s’est soldé par la victoire des visiteurs et ont malheureusement dégénéré en des actes de violence entre le public et des supporters venant de divers quartiers résidentiels. Ces affrontements, qui se sont produits sur plusieurs étapes et dans des points divers, ont commencé par un échange de jets de pierres entre les parties à la sortie du stade. L’intervention des forces de l’ordre est intervenue pour rétablir uniquement l’ordre, le ministre de l’intérieur a déploré que les heurts aient éclaté dans certains quartiers sous d’autres formes consistant notamment en l’attroupement d’individus qui ont érigé des barricades et s’en sont pris à des citoyens et aux véhicules à coups de pierres et d’armes blanches. Ces actes ont fait des dégâts en vies humaines, des blessés et endommagé des biens, a précisé le ministre devant les parlementaires. C’est ainsi que sept personnes sont mortes dont un élément des forces de l’ordre. Trois des victimes ont été fauchées avec préméditation par des véhicules 4X4 à bord desquels circulaient des repris de justice alors que les autres victimes ont décédé suite à des actes de violence. Concernant les dégâts matériels, le ministre a souligné que huit véhicules ont été incendiés au même titre que certaines banques et des commerces privés qui ont été par ailleurs la cible de vols. Lundi, tard dans la nuit, Taib Cherkaoui s’est déplacé à Dakhla et a tenu une réunion d’urgence avec les responsables civils et militaires de la ville ainsi que des notables des tribus. Par ailleurs, les habitants de Dakhla ont exprimé hier leur indignation après ces incidents. Ces citoyens se sont dit choqués par l’usage honteux de la violence par certains individus qui profitent à mauvais escient du climat de liberté qui règne dans les provinces du Royaume pour donner libre cours à leur violence après un match amical de football. La société civile et l’ensemble des habitants de la ville de Dakhla, dont la vie a repris son cours normal, dénoncent également le fait que les victimes de ces actes isolés se dénombrent encore une fois parmi les éléments des forces de l’ordre et rejettent toute tentative visant à exploiter de simples incidents entre jeunes supporters pour répandre l’instabilité et porter atteinte à la sécurité des biens et des personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *