Dakhla: Mise en exploitation de la nouvelle décharge

Dakhla: Mise en exploitation de la nouvelle décharge

La ville de Dakhla vient de se doter d’une nouvelle décharge publique qui permettra l’élimination d’environ 150 tonnes par jour de déchets ménagers produits par la ville qui compte une population de 100.000 habitants environ.

La nouvelle décharge publique, située au lieudit «Win Attay» à quelque 43 km au nord de la ville de Dakhla, est désormais opérationnelle, et dont la gestion a été confiée à une société privée pour une période de 15 ans. Le site a été sélectionné par une commission locale regroupant les représentants de plusieurs secteurs suivant des critères prenant en compte la préservation de l’environnement, la protection de la nappe phréatique, l’éloignement des axes routiers et des groupements d’habitations.

Une enveloppe budgétaire de 281 millions de dirhams a été allouée à la réalisation de la décharge publique dans le cadre de la mise en œuvre du schéma directeur d’assainissement solide de la ville de Dakhla et la commune d’El Argoub conformément aux conventions signées entre plusieurs partenaires pour la réalisation d’une série de projets dans le secteur de l’environnement dans la région d’Oued Eddahab-Lagouira.

La nouvelle décharge publique, qui a été réalisée dans le respect des normes en vigueur et qui est dotée de différents équipements de contrôle et de gestion nécessaires, connaîtra des travaux d’extension au fur et à mesure que se développe la ville de Dakhla. La nouvelle décharge publique, qui remplace l’actuel dépotoir, inadapté en raison de son emplacement à l’intérieur de la ville de Dakhla et de certains quartiers, permettra d’éliminer toutes les nuisances ainsi que les risques écologiques qui pèsent sur l’écosystème de la région.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par une cérémonie organisée la semaine dernière en présence du wali de la région d’Oued Eddahab-Lagouira, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar.

Cette ville connaît également le lancement des travaux pour la construction de la station de traitement des eaux usées en vue de connaître l’avancement du projet qui s’inscrit dans le cadre de la deuxième tranche du projet d’assainissement liquide de la ville nécessitant un financement dont le montant global s’élève à 245 millions de dirhams.

La ville de Dakhla, classée milieu maritime du réseau national des aires protégées, constitue, avec sa baie d’Oued-Eddahab, un site exceptionnel d’un grand intérêt biologique et écologique de par sa grande biodiversité, son cadre naturel des plus pittoresques et sa situation géographique incomparable.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *