Dakhla : Un Institut supérieur des professions infirmières et des techniques de santé verra le jour

Dakhla : Un Institut supérieur des professions infirmières et des techniques de santé verra le jour

Le coup d’envoi a été donné récemment à Dakhla pour la construction de l’Institut supérieur des professions infirmières et des techniques de santé, et qui s’inscrit dans le cadre d’une série de chantiers lancés pour la promotion de la santé dans les provinces du Sud. Ce projet fait partie du programme de développement intégré des provinces du Sud, et nécessitera une enveloppe budgétaire totale estimée à 44 millions de dirhams. Ce chantier vise à répondre aux besoins de la région en cadres infirmiers, et permettra d’améliorer le niveau de l’enseignement supérieur dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. Alors que dans la ville de Laâyoune, il a été procédé à l’inauguration d’une nouvelle unité de médecine dentaire à El-Mersa, et ce dans le cadre du partenariat entre la direction régionale de la santé de Laâyoune et le conseil municipal d’El-Mersa, d’une enveloppe estimée à plus de 800 mille dirhams. Cette unité permettra de rapprocher les services de santé, en particulier la santé dentaire, des citoyens et leur éviter de se déplacer à Laâyoune. Un centre de santé urbain Salim Ben El Bachir Ben Amaar à Laâyoune a également ouvert ses portes, après sa reconstruction et son extension, et dont le budget est estimé à 2,2 millions de dirhams. Sa nouvelle superficie est de 382.80 m² alors qu’elle ne dépassait pas 260 m². A rappeler que cette ville connaît le lancement des travaux pour la construction d’un Centre régional d’oncologie et de la Maison de vie.

Les deux structures devraient mobiliser 77 millions de dirhams. Ce centre a pour mission la prise en charge spécialisée des patients atteints de cancer dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, et pourrait accueillir plus de 2.000 patients par an. Alors que dans le cadre du Nouveau modèle de développement un concours architectural est lancé pour la construction d’un Centre hospitalier universitaire (CHU) à Laâyoune avec un budget estimatif de 830 millions de dirhams et qui est l’un des projets les plus structurants et les plus attendus de ce programme. Il doit permettre de répondre aux besoins des populations issues des provinces du Sud en matière de couverture sanitaire.

A cela s’ajoute le chantier de la création d’une nouvelle faculté de médecine et de pharmacie qui répondra à l’accroissement de la demande, de plus en plus importante, dans le domaine de la formation médicale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *