De l’utopie radicale à l’ambition unitaire

Pour nous, dans le Mouvement des indépendants démocrates, la question de la recomposition du champ politique revêt une importance capitale et focalise l’attention de l’ensemble de nos militants. Notre valeur ajoutée, à cet effet, consiste, à ce niveau, en l’action pour la modernisation du champ politique, l’unification des forces progressistes de gauche et l’éclaircissement de la topographie politique.
Bien entendu, dans la panoplie qui caractérise la vie politique, il faudrait noter, de prime abord, l’existence de quatre ou cinq projets. Le Maroc , d’ailleurs, n’a nullement besoin d’une mosaïque trompeuse se distinguant par l’existence d’une vingtaine de formations politiques. Concrètement parlant, cela se traduit par l’existence réelle de quatre larges coalitions. Il y a le PSU, Parti socialiste unifié, qui contient en son sein l’OADP, les Indépendants démocrates, le Mouvement pour la démocratie, et des anciens dirigeants de la gauche radicale. A eux s’ajoutent , Ennahj Addimocrati, le PADS et les militants radicaux qui existent dans les différents partis politiques, particulièrement, les membres de l’Association Fidélité à la démocratie.
L’importance de front consiste dans son action effective dans les structures organisationnelles et d’encadrement de la société civile et au niveau de ses revendications sociales et politiques.
Le second bloc est celui réunissant l’USFP au PSD et au PPS.
Le troisième axe de coalition est celui des libéraux, tels Forces citoyennes et les anciens partis traditionnels, dits de l’Administra-tion.
Enfin, il y a le front des Islamistes.
Le Parti de l’Istiqlal, quant à lui, est à cheval entre plusieurs idéologies. Il est, en même temps, avec les démocrates, les socio-démocrates, les libéraux et les islamistes.
Ceci dit, c’est ce schéma (théorique) dont a besoin le Maroc ; mais force est de croire qu’il ne saurait se réaliser d’ici les prochaines élections.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *