octobre 18, 2017

De nouveaux projets à Zenata

De nouveaux projets à Zenata

SM le Roi Mohammed VI a donné, samedi 24 avril, dans la commune d’Aïn Harrouda (préfecture de Mohammedia), le coup d’envoi des travaux de la première tranche du projet «Résidences Al Mansour Zenata», d’un investissement total de 1,3 milliard DH, qui fait partie du projet de la ville nouvelle de Zenata. Ce projet s’inscrit dans le cadre des programmes destinés à la résorption des bidonvilles dans les centres urbains en vue d’améliorer les conditions de vie des populations et d’accélérer la mise à niveau urbaine. A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur cette première tranche qui sera réalisée sur une superficie de 32 Ha et portera sur la construction de 2.500 logements sociaux, 1.500 logements économiques et 130 unités de commerce. Le projet, qui sera fin prêt dans un délai de 36 mois, prévoit également la mise en place de bureaux et de showrooms, d’équipements collectifs de base et d’espaces verts (centre de santé, mosquée, centre féminin, centre pour alphabétisation, établissements scolaires et terrains de sport). La densité du projet s’élèvera à 147 appartements par hectare, l’objectif étant d’assurer de meilleures conditions de vie aux habitants. Réalisé par la société Dyar Al Mansour avec une contribution du Fonds de solidarité de l’habitat (FSH) à hauteur de 100 millions DH, le projet est le fruit d’un partenariat entre la commune urbaine d’Aïn Harrouda, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG- Développement), la société d’aménagement de Zenata, les ministères de l’Intérieur, de l’Economie et des Finances, de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, la wilaya du Grand Casablanca et la préfecture de Mohammedia. Ce projet ouvre la voie à la réalisation d’un nouveau pôle urbain, tel que prévu par le schéma directeur du Grand Casablanca qui a été présenté à SM le Roi Mohammed VI en octobre 2008. Les partenaires du projet ambitionnent de réaliser une ville intégrée à même de répondre aux normes et critères dignes de la cité de l’avenir. Les travaux du projet «Résidences Al Mansour Zenata» prévoient la construction de 10.000 unités (7.000 appartements sociaux et 3.000 économiques) pour un investissement total de 3,25 milliards DH. Ce projet sera réalisé en trois phases. La première phase porte sur la construction de 4.000 appartements pour un budget de l’ordre de 1,3 milliard DH, alors que la deuxième phase concerne 3.200 logements (1,4 milliard DH) et la troisième 2.800 unités (près de 910 millions DH). Il s’inscrit dans la lignée du programme «Ville sans bidonvilles», un des axes stratégiques de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dont les axes d’intervention ont notamment comme objectifs la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale. Il est conforme à la volonté royale qui considère la problématique sociale comme le défi majeur à relever pour la concrétisation du projet de société et de développement. Le projet des Résidences Al Mansour Zenata est une opération d’habitat économique et social qui participe à l’effort des pouvoirs publics dans la production de logements décents en faveur des ménages bidonvillois, des ménages à faible revenu et dans la lutte contre toutes formes d’habitat précaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *