De nouveaux systèmes de vidéosurveillance dans les prisons

De nouveaux systèmes de vidéosurveillance dans les prisons

La DGAPR a décidé de lancer un nouvel appel d’offres

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a décidé de lancer un nouvel appel d’offres pour l’acquisition et l’équipement de 18 établissements pénitentiaires en systèmes performants de vidéosurveillance.

En réaction à des correspondances anonymes non signées adressées à la délégation et dont les auteurs prétendent que l’ancien appel d’offres «comporte des caractéristiques correspondant à une technologie bien déterminée», la DGAPR précise avoir «décidé de lancer un nouvel appel d’offres concernant les mêmes équipements avec des normes garantissant une concurrence ouverte entre l’ensemble des souscripteurs afin d’éviter tout ce qui est de nature à être interprété comme une faveur pour une quelconque partie et à faire prévaloir le principe de transparence». Le cadre juridique réglementant les marchés publics, en premier lieu le décret relatif à la procédure de lancement des appels d’offres, a été scrupuleusement respecté, explique la DGAPR dans son communiqué, notant que cette opération «est passée par toutes les étapes techniques et administratives dans le respect total des procédures en vigueur».

Pour garantir la qualité du système de vidéosurveillance, la délégation affirme «avoir opté pour des caractéristiques précises et rigoureuses dans le cahier des charges, dans le respect total du principe de l’égalité des chances, ce qui a été confirmé par les résultats d’appels d’offres précédents à travers la participation de plus de 7 concurrents présentant diverses technologies».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *