Débat : A-t-on oublié l’Histoire?

Au lendemain d’un séisme politique majeur, il faut arrêter l’angélisme. Il faut en finir avec: ceci est “ normal “ , nous sommes dans une “ démocratie “ , les résultats “ prouvent “ que les Français voient dans le FN un parti d’alternance et ainsi de suite…. Il faut appeler les idées par leur nom : Oui le parti de Jean-Marie Le Pen est un parti fasciste qui menace notre démocratie. Comment appeler autrement un parti qui prêche la haine de l’autre, joue sur les sentiments xénophobes des électeurs, désigne des boucs émissaires, tient un discours négationniste? Les idées sont nauséabondes, mais évoquées aujourd’hui de manière polie, avec tact et habileté. énoncées dans les règles de l’art de la communication. L’homme n’est pas sympathique, il est dangereux.
A la liberté, à l’égalité, à la fraternité, l’extrême-droite ne cesse de s’opposer, tout en prétendant incarner la France. «Etre socialement de gauche, économiquement de droite et nationalement français». Remplacez «Français» par «Allemand» et vous avez le programme du National-Socialisme en 1933. Le FN est antiparlementaire et n’use du système démocratique que pour mieux s’approcher du pouvoir et le saisir.
Tout en tenant un discours économique et social démagogue, le Front National entend détruire les acquis politiques et sociaux de notre société et nous imposer une rupture profondément antidémocratique. Par glissements progressifs, le Front National banalise l’inconcevable. Il ne faut pas être dupe. Ne croyez pas qu’en votant pour lui votre vie serait belle. Avez vous envie d’une société où le seul rôle des femmes soit au -foyer, où le SMIC soit démantelé, où les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité soient abolies et remplacées par la sélection au mérite, la disparition de l’Education nationale entérinée, le révisionnisme et le négationnisme programmés? Alors, ‘votez pour lui, élisez-le, faites-en un «président» et vous n’aurez plus le droit de vote. Exprimez-vous en sa faveur, élisez-le, et vous n’aurez plus le droit d’expression. Croyez en lui, élisez -le, et vous n’aurez plus le droit de croire. Vous n’aurez plus aucun droit car il n’en respecte aucun. Demandez-lui de mettre les étrangers dehors. Dans quelques temps vous aussi serez des étrangers. N’oublions jamais que Mussolini et Hitler ont pris le pouvoir en toute légalité par les élections. Parce que les dirigeants de l’époque ne voulaient pas engager le combat, la terreur nazie s’est déchaînée pendant près de douze ans. Son bilan: 60 millions de morts, dont 10 millions d’hommes, de femmes et d’enfants morts en déportation. Il ne faut pas revivre cette histoire-là. Faut-il rappeler qu’en 1997, à Munich, Jean Marie Le Pen a été condamné pour incitation à la haine raciale?
Nous sommes à l’heure où il faut agir. La situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui démontre sûrement la faillite de notre régime politique et social.
Dans l’urgence, il faut savoir prendre une décision claire, nette, précise : politique. Il ne s’agit pas de sensibilité de gauche ou de droite. Tous les démocrates, les intellectuels, les militants antiracistes, tous ceux qui ne veulent pas d’un nouveau Vichy, d’une nouvelle dictature néo-fasciste, doivent participer à ce combat. Le Monde nous regarde et la France doit rester la terre des Libertés . Personne ne pourra dire :”je ne savais pas”.
Qui renonce dimanche 5 mai au droit de s’exprimer par les urnes n’aura pas le droit de se plaindre.

• Mohamed Adli
Enseignant à Béthune

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *