Déblocage de la situation des infirmiers diplômés d’Etat

La situation des infirmiers diplômés d’Etat se débloque. Le ministère de la Santé vient d’annoncer le recrutement direct de 152 infirmiers de la promotion 2006 et ce sur  autorisation exceptionnelle du Premier ministre.  En outre, il a été procédé à la modification du décret instituant un concours de recrutement pour cette catégorie professionnelle. Selon un communiqué du ministère de la Santé, l’amendement de ce décret portera sur l’instauration d’un test oral avec un coefficient de 80%. Pour le test écrit, un coefficient de 20% a été fixé. Le ministère a fait part de son engagement à recruter les infirmiers ayant réussi  avec succès les tests oral et écrit et de tenir compte du classement des résultats lors de la nomination. Des postes budgétaires suffisants seront créés pour l’ensemble des lauréats des promotions 2008 et 2009. Un concours sera organisé pour chaque promotion. En outre, le ministère s’est engagé à prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre aux lauréats des promotions 2007, 2008 et 2009, dont l’âge dépasse 40 ans de participer au concours de recrutement.
Par ailleurs, le ministère de la Santé a décidé de créer 795 postes budgétaires au niveau des quatre  CHU du Royaume. Pas moins de 1243 postes seront crée au niveau du département de la Santé dont 550 postes destinés aux lauréats multi-spécialités.
Dernièrement, le ministère de la Santé a tenu une série de réunions avec la commission nationale de coordination des lauréats et étudiants des instituts de qualification des cadres de la santé. Ces différentes réunions ont été consacrées à l’examen des dossiers de recrutement des lauréats des instituts de formation. L’objectif étant de promouvoir les ressources humaines du secteur et de combler le déficit des infirmiers dans les centres hospitaliers , conformément à la stratégie 2008-2012 du ministère de la Santé.
Pour rappel, les infirmiers avaient tenu plusieurs sit-in  pour contester le concours national.Ils demandaient  à être  recrutés directement sans passer par un concours d’accès aux CHU et aux hôpitaux publics. Au total, 1.700 infirmiers diplômés d’Etat et près de 3.000 élèves-infirmiers appartenant à 21 instituts publics avaient entamé un mouvement de contestation devant le siège du ministère de la Santé pour protester contre la décision ministérielle les obligeant à passer un concours pour pouvoir accéder à la fonction publique. Ces jeunes infirmiers et infirmières revendiquaient leur droit au travail et à l’intégration dans le secteur public de la santé sans cette nouvelle modalité de concours imposée par l’administration de la santé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *