Décès d’un nourrisson à la maternité Les Orangers : Le flou persiste

Décès d’un nourrisson à la maternité Les Orangers : Le flou persiste

A ce jour, on ne connaît toujours pas la cause du décès du nourrisson à la maternité des Orangers à Rabat.

Le ministre de la santé, Anas Doukkali,  a indiqué lundi au Parlement que les investigations préliminaires menées par la commission multidisciplinaire relevant de son département n’ont enregistré aucun dysfonctionnement concernant la qualité du vaccin et les conditions de son stockage. La commission a confirmé qu’il n’existe aucun lien entre le décès du nourrisson et le vaccin. Le ministre a ainsi souligné que «le vaccin n’est pas la cause du décès», notant que la maternité des Orangers utilise le même vaccin que les autres structures, qui n’ont d’ailleurs enregistré aucune complication.

Le ministre a également fait savoir que, dans le cadre du programme national d’immunisation et conformément aux recommandations de l’OMS, les établissements de santé relevant du ministère ont procédé depuis 2017 à la vaccination des nouveau-nés contre l’hépatite B dans les premières 24 heures suivant la naissance. On peut lire sur le site de l ’OMS que celle-ci «recommande la vaccination de tous les enfants contre l’hépatite B, qui fait quelque 780.000 victimes chaque année. Un vaccin sûr et efficace peut protéger à vie contre l’hépatite B. Le vaccin doit être administré dès que possible après la naissance, de préférence dans les 24 heures. La dose administrée à la naissance doit être suivie de 2 ou 3 doses pour compléter la série».

Le ministre a aussi expliqué que la maternité des Orangers,  qui relève  du CHU Ibn Sina, «procède conformément aux procédures déterminées et à un protocole spécial, à la vaccination des nouveau-nés». Ainsi, le ministre ne reconnaît aucune responsabilité dans cette  tragédie. Et par conséquent que s’est -il réellement passé le 17 décembre dernier ?  Qu’est-ce qui a provoqué le décès du nourrisson et la détérioration de l’état de santé des cinq autres bébés ? Les circonstances entourant la mort du nourrisson demeurent sans réponses, au désespoir de sa famille et de ses proches. Affaire à suivre. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *