Déchets hospitaliers : La solution Ecodas

Déchets hospitaliers : La solution Ecodas

Au Maroc le traitement des déchets de soins est un véritable souci des pouvoirs publics. La loi 11-03 du 19 juin 2003 relative à la « Protection et à la mise en valeur de l’environnement », vient combler un vide juridique au Maroc. Très prochainement, son décret d’application organisera les opérations de traitement et d’élimination des déchets d’activités de soins à risque. Il s’agira notamment de savoir dans quelles conditions les déchets seront collectés et comment ils seront traités. Inutile de rappeler que le volume des déchets hospitaliers, produits par les établissements de soins, représente environ 38.000 tonnes par an sans tenir compte des autres déchets médicaux diffus, qu’il s’agisse de ceux émanant des cabinets de médecins privés ou de particuliers (diabétiques, porteurs de virus, etc.).
En termes clairs, cette question est hautement importante en termes de santé publique.
A ce titre, Eramedic, filiale du groupe Cofimag, spécialisée dans l’ingénierie hospitalière, la distribution et la maintenance du matériel médical et de laboratoire, en collaboration avec l’entreprise française ECODAS, propose une nouvelle solution fondée sur le broyage-stérilisation qui a le mérite d’être à la fois fiable et économique.
Ceci dit, il y a d’autres techniques de traitement. L’incinération, par exemple. Les dioxines et les furannes émises par les usines d’incinération sont persistantes dans l’environnement, elles s’ingèrent à la chaîne alimentaire et elles seront surtout hautement toxiques puisqu’elles peuvent provoquer des maladies graves comme le cancer.
Quant au système développé par la société Ecodas et baptisé « DASRI », il prévoit le traitement des déchets dans un broyeur stérilisateur avant de rejoindre la filière des déchets ménagers.
Les déchets contaminés sont d’abord introduits dans la chambre supérieure d’une machine munie d’un broyeur à haute résistance.
Une fois broyés, les déchets sont acheminés vers la chambre inférieure. Après le broyage, la machine est chauffée par vapeur d’eau jusqu’à une température de 138°C pendant 10 minutes et la pression augmente jusqu’à 3,8 bars. Le procédé entièrement automatique se déroule selon un cycle de 40 à 60 minutes.
Pour l’élimination de ces déchets, les sociétés Eramedic et Ecodas ont édité, à 5000 exemplaires, un guide en dix questions, destiné aux professionnels de la santé et aux divers intervenants dans le domaine de l’élimination des déchets des activités de soins (DAS).Ce guide vise à définir tout d’abord les types de déchets produits par les établissements de soins ( hôpitaux, cliniques, centres de santé, maisons de repos, cabinets médicaux, laboratoires d’analyses médicales, centres d’hémodialyse, etc.), à pouvoir les classer en DAS à risques infectieux et non infectieux, à déterminer les risques liés aux DAS, les principes généraux qui régissent le traitement des DAS, la manière de traiter les DAS, comment éliminer chaque type de DAS, les étapes de mise en oeuvre d’un projet de gestion sans risques des DAS et à exposer les dangers liés aux techniques d’élimination des DAS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *