Déguisés en femmes, des policiers piègent les voleurs

Des policiers japonais experts en arts martiaux arpentent, déguisés en femmes, les rues de Nagoya (centre) la nuit pour prendre sur le fait les voleurs à la tire. Depuis le mois d’octobre, ces drôles de dames, équipées de perruques, talons aiguilles et surtout de sacs à main de luxe, servent d’appât pour attirer les chapardeurs.Les policiers de cette brigade dédiée détiennent tout l’attirail pour se transformer en femmes parfaites : perruques pour avoir de longs cheveux, talons aiguilles et maquillage. Mais les agents se promènent surtout munis de sacs à main luxueux afin d’appâter les voleurs. Mais ne rentre pas qui veut dans ce département spécial puisque les policiers qui doivent se transformer en femmes doivent être minces et être ceinture noire de judo ou de karaté.
«Des policiers costauds seraient immédiatement démasqués», a expliqué un officier cité par le quotidien Asahi. Un membre de l’escouade taille mannequin (1,71 mètre pour 61 kilos) s’est dit fier de sa mission : «C’est lâche de s’attaquer à de faibles femmes».
La ressemblance des policiers déguisés avec les membres du beau sexe prête parfois à confusion: un jeune policier a ainsi confié la «panique» qu’il a ressentie lorsqu’un conducteur s’est arrêté à son niveau, lui proposant d’aller faire un tour en ville. Le but est donc que ces hommes ressemblent le plus possible aux femmes, même si la ressemblance peut parfois prêter à confusion lorsqu’ils se font draguer par la gent masculine. Ils n’ont pour l’instant attrapé aucun voleur. En effet, des policiers déguisés en geisha observent les passants afin de faire régner la justice. De trop nombreux vol à la tire ont été constatés ces derniers temps dans les rues de Nagoya. Les hommes ainsi déguisés servent d’appât en ayant des sacs à main très coûteux autour du bras.
L’unité n’a pour l’instant arrêté aucun voleur, a précisé le journal. Seul hic, on leur demande assez souvent si «elles ne veulent pas faire un tour en voiture».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *