Démantèlement à Marrakech d’un réseau spécialisé dans la production de films pornographiques

Ce réseau, dont l’un des commanditaires arrêtés, est un Français d’origine marocaine, avait procédé au tournage, à Marrakech et régions, de cinq films pornographiques, ainsi que de plusieurs séquences et photographies du genre érotique durant la période allant de février à octobre 2005, précise le communiqué.

L’enquête qui a débuté sur information collectée par les services des renseignements généraux a pu aboutir grâce à une opération d’infiltration en profondeur ayant permis l’identification de la majorité des membres du réseau et la localisation de tous les sites ayant servi aux tournages.

Dix-huit personnes, dont un ressortissant français, ont été arrêtées dans le cadre de cette enquête qui pourrait également aboutir à l’implication de deux autres étrangers de nationalité française pour l’appui éventuel qu’ils auraient procuré au réseau, selon la même source.

Les investigations entreprises ont révélé que le commanditaire de ces tournages est un manager-superviseur en France, gérant dune maison spécialisée dans la production de films pornographiques et dont la diffusion se fait via Internet sur un site payant.

Ce commanditaire, toujours en fuite, a bénéficié de la complicité de trois rabatteurs marocains, lesquels lui ont facilité le recrutement des candidats, le repérage des sites et l’acquisition de la logistique nécessaire aux tournages.

Les acteurs étaient racolés au moyen de promesses alléchantes leur promettant émigration en France et le recrutement, à des conditions avantageuses, dans des maisons spécialisées pour le tournage et la diffusion de ce genre de films.

Les mêmes investigations ont permis également le téléchargement de photos suggestives et la découverte d’autres documents compromettants dont des scripts, synopsis de films et des schémas relatifs aux séquences filmées.

Les perquisitions effectuées chez le régisseur de la production ont permis la saisie d’états portant comptabilité des rémunérations dues aux acteurs, ainsi que des contrats prévoyant des clauses de consentement solennel et l’exclusivité sur les droits de diffusion.

Toutes les personnes interpellées ont été placées en état de garde-à-vue pour être présentées à la justice, souligne le communiqué, précisant que la police recherche activement les commanditaires de ces tournages ainsi que d’autres acteurs également impliqués.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *