Démantèlement d’un réseau d’escroquerie bancaire

Le bureau fédéral américain des investigations (FBI) a procédé à l’arrestation mercredi d’une centaine de personnes impliquées dans une  vaste opération d’escroquerie en ligne, en Californie, au Nevada et en Caroline du Nord. «Une centaine de personnes ont été arrêtées et inculpées aux états-Unis et en égypte pour leur implication dans l’Opération baptisée «Phish Phry», l’une des plus importantes cyber-escroqueries connues jusqu’à ce jour», souligne le FBI, dans un communiqué. Le directeur du FBI, Robert Muller, a expliqué que les personnes ayant  monté cette opération high tech partaient «à la chasse» des informations personnelles tels que les mots de passe et les détails des comptes bancaires en faisant croire à leurs «proies» que ces informations sensibles sont confiées à des sites réputés pour leur sérieux et leur rigueur.
Les mis en cause, souligne le communiqué, prenaient pour cible les banques américaines, ajoutant que sur leur tableau de chasse figuraient des centaines sinon des milliers de personnes auxquelles ils avaient grugé pas moins de 1,5 million de dollars transférés sur des comptes bancaires qu’ils contrôlaient. Plus de 50 personnes arrêtés en Californie, au Nevada et en Caroline du Nord et autant en égypte ont été accusées d’escroquerie en ligne, complot pour commettre des détournements de fonds, blanchiment d’argent et usurpation caractérisée d’identité. Robert Muller a, par ailleurs, fait observer que les investigations du FBI peuvent être diligentées sur des cas relevant de la cyber-criminalité dans ses différents aspects, mais qui peuvent aboutir à des menaces à la sécurité nationale, ajoutant que dans ces cas, les enquêteurs doivent déterminer s’ils ont affaire à un espion, à un délit d’initié ou encore à une bande criminelle organisée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *