Déontologie et liberté de la presse

Une cérémonie d’installation de l’«instance nationale indépendante de la déontologie des médias et de la liberté d’expression » a eu lieu vendredi à Rabat. Cette instance comprend 23 membres, notamment des journalistes, éditeurs, des représentants des organisations culturelles et de droit de l’homme.
Parmi les personnes élues, il y a lieu de citer les directeurs de journaux, Mohamed Selhami, Mohamed B’rini, Fatimezzahra Ouerghali et Drissi Kaitouni. Du côté » des journalistes, l’on trouve Zakia Daoud, Fatima Bouterkha, Jamal Mouhafid, Fatima Loukili, Mustapha Znaidi et Abdennasser Bnouhachem.
A ces noms s’ajoutent l’ex-ministre Mohamed Machichi Alami Idrissi, et les avocats Abdellah Ouelladi de l’OMDH et Abderrahman Benameur de l’AMDH, ainsi que d’autres personnes, non moins connues. Cette instance a pour mission, selon son statut, l’examen des dysfonctionnements constatés au niveau professionnel, le respect du droit des citoyens à une presse intègre et crédible et le soutien des journalistes dans l’exercice libre de la profession.
Intervenant au nom de l’instance, Mohamed Machichi Alami Idrissi a qualifié la constitution de cette instance d’initiative «pilote et inédite» du fait qu’elle émane du corps journalistique avec la participation de la société civile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *